Syrie-Al Nosra dit avoir tué le chef d'un mouvement concurrent

le
0

AMMAN, 16 novembre (Reuters) - La branche syrienne d'Al Qaïda annonce lundi qu'un attentat suicide commis par un de ses membres dans le sud-ouest de la Syrie a coûté la vie au chef d'un autre mouvement djihadiste selon elle lié à l'Etat islamique. Le Front al Nosra et l'EI, qui sont les deux composantes les plus actives du soulèvement contre Bachar al Assad, s'affrontent depuis 2013, essentiellement en raison de rivalités entre leurs dirigeants. Abou Ali al Baridi, chef des Brigades des martyrs de Yarmouk, et plusieurs de ses lieutenants ont été tués dans un attentat suicide "héroïque" commis au quartier général du mouvement, dit le Front sur Twitter sans plus de précisions. Selon une source locale, un attentat suicide a bien eu lieu à Djamla, le fief des Brigades situé non loin du plateau du Golan, près des frontières israélienne et jordanienne, dans la province syrienne de Deraa. Le Front al Nosra, qui combat les Brigades depuis des mois avec le soutien d'Ahar al Cham, aurait en outre lancé un appel à la reddition des combattants de l'EI. Ils seraient 2.000 dans ce secteur et disposeraient d'un vaste arsenal, constitué notamment de chars pris aux forces syriennes. Baridi, surnommé "l'Oncle", aurait prêté allégeance à Abou Bakr al Baghdadi, "calife" de l'EI, comme en atteste une vidéo diffusée cette année qui lui est attribuée, mais les Brigades nient tout lien idéologique avec l'organisation ultra-radicale et affirment que le Front cherche à le discréditer. (Suleiman Al-Khalidi, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant