Syrie-Al Nosra dénonce les trêves locales et la réunion de Ryad

le
0
    BEYROUTH, 12 décembre (Reuters) - Les trêves locales entre 
le gouvernement syrien et les groupes rebelles ne servent que 
les intérêts du régime de Damas, a déclaré Abou Mohamad al 
Golani, dirigeant du Front al Nosra, la branche syrienne d'Al 
Qaïda.   
    Il faisait notamment allusion à l'accord de cessez-le-feu 
intervenu à Homs, dans le centre de la Syrie.  ID:nL8N13Y2E8  
    "Les trêves, c'est le premier pas vers la reddition et cela 
ne sert que les intérêts du régime", a dit le chef du Front al 
Nosra à la chaîne de télévision Orient News, proche de 
l'opposition syrienne. 
    Il a également critiqué la conférence de Ryad au cours de 
laquelle plusieurs mouvements et groupes armés de l'opposition 
syrienne ont accepté cette semaine de rencontrer début janvier 
des représentants du gouvernement syrien. 
    Le Front al Nosra n'était pas invité à cette réunion. 
    "De tous ces gens qui ont participé à cette conférence, pas 
un seul n'est en mesure de faire appliquer quoi que ce soit sur 
le terrain", a affirmé Abou Mohamad al Golani. 
    Pour lui, la conférence de Ryad a été organisée pour 
permettre au président syrien Bachar al Assad de rester au 
pouvoir. 
    "Il s'agit de laisser en place Bachar al Assad et 
d'incorporer l'opposition armée dans les forces du régime, puis 
de faire en sorte que cette coalition combatte le Front al Nosra 
et l'Etat islamique, afin d'imposer une trêve", a-t-il dit. 
    "C'est une énorme trahison pour tous les jeunes gens qui ont 
donné leur sang pour établir la loi islamique (...) C'est une 
conspiration organisée par de nombreuses factions et nous devons 
la déjouer (...) Nous suivons le chemin du djihad et nous devons 
aller jusqu'au bout." 
 
 (Sylvia Westall à Beyrouth et Ali Abdelatti au Caire; Guy 
Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant