Syrie: à Paris, l'insurrection appelle à l'aide

le
0
La défection du général Tlass, un proche d'el-Assad, a été annoncée à la conférence des Amis de la Syrie.

En ouvrant la troisième réunion des Amis du peuple syrien, François Hollande a demandé vendredi une minute de silence pour les 16.000 victimes d'une répression dont le terme n'est toujours pas en vue. «Le régime de Bachar ne tiendra pas, sa chute est inéluctable, le plus tôt sera le mieux», a dit le chef de l'État devant la centaine de pays et d'organisations présents à Paris - ils étaient une soixantaine à Tunis, en février dernier, et 80 environ à Istanbul en avril, lors des deux premières conférences.

Coïncidence sans doute pas tout à fait fortuite, les participants ont appris en pleine réunion que le général Mounaf Tlass, un proche du président syrien, avait fait défection il y a trois jours et s'apprêtait à gagner Paris. Les résistants syriens de l'intérieur conviés pour l'occasion ont lancé des appels à l'aide angoissés face à la situation dramatique qui prévaut, à Homs notamment. «Nous n'avons pas besoin de déclarations mais d'action», a la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant