Syrie : à Moscou, Ayrault plaide pour un cessez-le-feu

le , mis à jour à 23:00
7
Syrie : à Moscou, Ayrault plaide pour un cessez-le-feu
Syrie : à Moscou, Ayrault plaide pour un cessez-le-feu

«Rien ne saurait justifier le déluge de feu et de morts» sur la ville syrienne d'Alep, a lancé jeudi de Moscou le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault, alors que le l'ONU craint ni plus ni moins que la disparition pure et simple de l'Est de l'ancienne capitale économique du pays où vivent 275.000 personnes. Le ministre français des Affaires étrangères a fait cette déclaration après une rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov. 

 

Quelques heures plus tard, le Conseil de sécurité des Nations unies annonçait qu'il allait se réunir en urgence vendredi... à la demande de la Russie qui souhaite entendre Staffan de Mistura, envoyé de l'ONU pour la Syrie, qui s'en est précisément pris à Moscou.

 

«La France s'indigne mais ne se résigne pas, avait martelé le ministre français. La France ne peut pas le tolérer, la Russie ne peut pas le tolérer non plus.» Le ministre russe des Affaires étrangères avait indiqué être «prêt à travailler» au projet de résolution sur un cessez-le-feu à Alep, proposé par la France à l'ONU.  Il pose toutefois comme conditions que la résolution ne contredise pas les «approches de principes fixées dans des accords russo-américains» et tienne compte des «décisions déjà prises par le Conseil de sécurité de l'ONU et par le Groupe international de soutien à la Syrie».

 

La France a confirmé mercredi son intention de déposer d'ici la fin de la semaine une résolution pour tenter d'obtenir un cessez-le-feu à Alep. Pour cela, Jean-Marc Ayrault est venu en urgence en Russie avant de se rendre vendredi à Washington qui a suspendu mardi ses pourparlers avec Moscou.

Rétablir un cessez-le-feu

Les quinze membres du Conseil de sécurité étudient depuis lundi ce projet français, qui demande un arrêt des bombardements dans la deuxième ville syrienne et propose un mécanisme de supervision d'une trêve. La résolution française est la dernière tentative ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 2 mois

    Zairault absolu pour Granulé dans ce dossier.

  • newwin il y a 2 mois

    Ok avec charlevo

  • Berg690 il y a 2 mois

    Notre Zairault aurait mieux fait d'aller à Alep négocier la reddition et le départ de ses amis coupeurs de têtes qui font du bon boulot et qui n'ont pas voulu signer le dernier cessez le feu.

  • pichou59 il y a 2 mois

    que de bons résultats!!

  • delapor4 il y a 2 mois

    A voir la photo, Zayrault a pris une paire de claques.

  • charleco il y a 2 mois

    On dirait que notre Zairault est au bord des larmes : il a dû se faire sérieusement retoquer par Lavrov. Si c'est pour ressortir la solution américaine d'amener al-Nosra à la table de négociations, il peut rester à Paris, il gagnera du temps et de l'argent public. Ce n'est pas la peine non plus qu'il aille à Washington : les yankees ont déjà annoncé qu'ils vont bombarder Damas. Seulement, ils vont trouver un comité de réception "pas piqué des hannetons".

  • frk987 il y a 2 mois

    N'est-il pas beau notre "indigné"....quel cloche !!!!!