Syrie : à l'ONU, la France dénonce les «crimes de guerre» commis à Alep

le , mis à jour le
11

La trêve d'une semaine en Syrie négociée par les Etats-Unis et la Russie a pris fin lundi dernier et les efforts diplomatiques pour tenter de la rétablir ont échoué. Samedi, pour le cinquième jour consécutif, l'est d'Alep a subi le feu du régime et de son allié russe. La nouvelle pluie de bombes larguées sur les quartiers rebelles de la grande ville du nord du pays a tué au moins 45 civils, selon une ONG, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Ajoutant à leurs souffrances, les habitants de la deuxième ville de Syrie ont été privés d'eau samedi à cause des bombardements, selon l'Unicef.

 

Juste avant l'ouverture de la réunion en urgence du Conseil de sécurité de l'ONU convoquée ce dimanche par les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France à 11h, heure locale (17 heures, heure française), l'ambassadeur français François Delattre a dénoncé des «crimes de guerre» commis à Alep,  citant «l'utilisation de bombes incendiaires et de munitions perfectionnées».

 

Il a notamment accusé le régime syrien et son allié russe de poursuivre une solution militaire en Syrie et de se servir des négociations comme d'un «écran de fumée». L'ambassadeur a également comparé la situation d'Alep à celle de Guernica, pendant la guerre d'Espagne ou de Sarajevo en Bosnie. 

 

L'ambassadeur britannique Matthew Rycroft a lui aussi dénoncé «des violations flagrantes des lois internationales» à Alep et évoqué la possibilité de recourir à la saisine de la Cour pénale internationale.

 

Dans un communiqué diffusé ce dimanche, le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a appelé la Russie mais aussi l'Iran, autre allié du régime syrien, «à se ressaisir et à faire preuve de responsabilité en mettant un coup d’arrêt à cette stratégie (d'escalade militaire ndlr) qui conduit à l’impasse. Sinon la Russie et l’Iran seront complices des crimes de guerre commis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius il y a 3 mois

    "Selon Vitali Tchourkine, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, blablabla" On y croit on y croit mdr

  • delapor4 il y a 3 mois

    C'est la France (pour une part) qui arme les terroristes (Fabius : "ils font du bon boulot").

  • serval02 il y a 3 mois

    Une liste des pays qui font des guerres "propres" ?

  • M3155433 il y a 3 mois

    Poutine et le gouvernement russe fait comme d'habitude ,comme en Géorgie,Tchétchénie, ou il a bombardé copieusement la capitale(wikipedia:100 000morts !) , et ses tres nombreux civils , pour déloger quelques centaines de "terroristes" tchétchenes. Il n'a pas hésité ses tueries d'un autre siecle , et sur sa propre population russe , alors faire pareil mais sur des Syriens ...il va tres bien ensemble avec le "boucher de Damas",surnom de Bachar

  • charleco il y a 3 mois

    Je vois que la réinformation fonctionne. Prenez connaissance de la déclaration du représentant permanent de la Syrie au Conseil de sécurité de l'ONU : les médias ne relayent pas car ce serait accuser la coalition occidentale, bien sûr! Je ne mets pas de lien, car c'est tout mon texte qui s'autodétruirait.

  • delapor4 il y a 3 mois

    Pourquoi Boursorama ne titre que sur les scandaleuses accusations de l'agresseur occidental et passe sous silence les très véridiques accusations russes et syriennes?

  • delapor4 il y a 3 mois

    Selon Vitali Tchourkine, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, la volonté américaine de remodeler le Proche-Orient est la cause des souffrances de la Syrie. Les pays occidentaux continuent aujourd'hui à livrer des armes lourdes aux terroristes retranchés dans la partie est d'Alep.

  • delapor4 il y a 3 mois

    La Russie a accusé les Etats-Unis d'être à l'origine de la crise en Syrie lors d'une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l'Onu consacrée à la situation en Syrie.

  • delapor4 il y a 3 mois

    Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a dit : "Certains pays continuent de verser des larmes de crocodile sur la situation des Syriens dans certaines zones pendant que ces mêmes pays continuent de soutenir et armer les terroristes qui empêchent la livraison de l'aide humanitaire".

  • delapor4 il y a 3 mois

    Pourquoi relayer cette incessante et insupportable propagande antirusse de l'AFP?