Syrie: à Baba Amr, il témoigne de l'enfer

le
0
TÉMOIGNAGE- À 22 ans, Abu Bakr est l'une des dernières «voix» de Baba Amr, ce quartier rebelle de Homs pilonné sans relâche par l'armée syrienne depuis plus de trois semaines.

La voix cisaillée par le bruit cinglant des explosions, Abu Bakr s'emporte au bout d'une ligne Skype bidouillée grâce à une connexion Internet clandestine. «Vous entendez les bombes qui nous tombent sur la tête! Ne nous oubliez pas. Dites et redites au monde entier que Bachar el-Assad est en train de nous tuer les uns après les autres, avant qu'il ne soit trop tard...», implore le jeune cyberactiviste depuis son refuge de Baba Amr, en Syrie.

À 22 ans, il est l'une des dernières «voix» de ce quartier rebelle de Homs, pilonné sans relâche par l'armée syrienne depuis plus de trois semaines. En l'espace d'un mois, six de ses compagnons ont été tués dans les bombardements. Parmi eux, Rami Ahmad al-Sayed, un des journalistes citoyens les plus actifs de Homs, qui avait l'habitude de diffuser via sa propre chaîne sur YouTube des preuves irréfutables des exactions du régime de Damas. Abu Bakr, lui, est un «miraculé». Mercredi dernier, il se trouvait dans le centre de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant