Syrie : à 7 ans, elle tweete sa peur de mourir sous les bombardements

le
1
Syrie : à 7 ans, elle tweete sa peur de mourir sous les bombardements
Syrie : à 7 ans, elle tweete sa peur de mourir sous les bombardements

Un message d'adieu. Bana Alabed, une petite fille de 7 ans qui se sert avec sa mère de Twitter pour décrire le quotidien de la guerre en Syrie, a bien cru qu'elle allait mourir dimanche. Le cauchemar continue puisque ce lundi, elle écrit être « entre la vie et la mort ».

« Dernier message - actuellement sous de lourds bombardements, ne peut plus vivre. Quand nous mourrons, continuez d'en parler pour les 200 000 toujours à l'intérieur. Bye », un message sténographique signé dimanche par Fatemah, la mère de la fillette.

 

Last message - under heavy bombardments now, can't be alive anymore. When we die, keep talking for 200,000 still inside. BYE.- Fatemah

— Bana Alabed (@AlabedBana) 27 novembre 2016

Plus de 6 heures après ce tweet, un nouveau message est publié avec une photo de Bana : « Ce soir, nous n'avons pas de maison, elle a été bombardée et je suis tombée dans les décombres. J'ai vu des morts et j'ai failli mourir ».

 

Tonight we have no house, it's bombed & I got in rubble. I saw deaths and I almost died. - Bana #Aleppo pic.twitter.com/arGYZaZqjg

— Bana Alabed (@AlabedBana) 27 novembre 2016

 

« Entre la vie et la mort »

 

La fillette a confié à NBC News que la journée de dimanche était « la plus difficile ». Ce lundi, un nouveau message a été publié sur le compte Twitter : « Lourds bombardements maintenant. Entre la vie et la mort, s'il vous plaît continuez de prier pour nous».

 

Under heavy bombardments now. In between death and life now, please keep praying for us. #Aleppo

— Bana Alabed (@AlabedBana) 28 novembre 2016

 

Le compte Twitter de Bana Alabed est devenu viral au fil des mois et des messages, où la petite fille, suppléée parfois par sa mère, raconte son quotidien à Alep au milieu de la guerre qui touche la Syrie. La peur des bombardements la nuit, l'angoisse de ne pas se réveiller, le macabre décompte des morts, la perte des amis... en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 il y a 7 jours

    Elle fera quoi à 15 ans là bas ...