Syrie : 300 civils kurdes libérés en échange de combattants islamistes

le
0
Syrie : 300 civils kurdes libérés en échange de combattants islamistes
Syrie : 300 civils kurdes libérés en échange de combattants islamistes

Des combattants islamistes ont libéré lundi soir quelque 300 civils kurdes qu'ils avaient enlevés plusieurs heures à un point de contrôle dans la province d'Ibleb, dans le nord-ouest de la Syrie, ont indiqué des sources kurdes et une ONG. «Ils ont été libérés en échange de trois islamistes qui avaient été arrêtés auparavant par les forces kurdes a Afrine», a expliqué la source kurde. Les groupes islamistes, alliés aux jihadistes du Front Al-Nosra, sont très actifs dans la province d'Idleb où ils combattent notamment le régime. L 'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a également confirmé la libération du groupe.

Ces Kurdes qui se rendaient à Alep (nord de la Syrie) pour toucher leurs salaires ont été enlevés ce lundi à l'ouest de la ville par des rebelles islamistes.  Selon le site internet du PYD, les groupes armés ont relâché toutes les femmes du convoi et les ont renvoyées à Afrine après leur avoir dit que les hommes et les enfants étaient retenus en otage. D'après l'agence ANHA (Hawar news), ils auraient été emmenés en vu de comparaître devant un tribunal de la charia. Mais l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) indique de son côté que les ravisseurs auraient demandé, par l'intermédiaire des femmes relâchées, la libération de trois de leurs hommes arrêtés à Afrine, une ville sous contrôle kurde. Les groupes islamistes, alliés aux jihadistes du Front Al-Nosra, sont très actifs dans la province d'Idleb où ils combattent notamment le régime.

Un rapt attribué au Front al-Nosra

Selon l'agence locale ANHA, le rapt aurait été commis par des membres du Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda. Mais d'autres sources estiment que l'appartenance des rebelles reste encore floue. Sept autres civils provenant du canton d'Afrine avaient été enlevés une semaine plus tôt, toujours selon le PYD, par le groupe islamiste du Front al-Nosra dans la province d'Idleb et l'on est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant