Syrie : 30 soldats tués dans une énorme explosion dans le nord du pays

le
0
Syrie : 30 soldats tués dans une énorme explosion dans le nord du pays
Syrie : 30 soldats tués dans une énorme explosion dans le nord du pays

Une violente détonation, un énorme champignon de fumée et de poussière, au loin, des cris victorieux, «Allah akbar» (Dieu est grand). Ces images saisissantes sont postées sur internet par le Front Islamique, l'un des nombreux groupes rebelles syriens, en lutte contre le président Bachar al-Assad. La vidéo largement diffusée illustre une attaque récente, dans la région d'Idlib au nord-ouest du pays, contre les soldats loyalistes. 

«Environ 30 membres des forces du régime ont été tués dans la déflagration causée par des tonnes d'explosifs entreposées dans un tunnel long de 200 mètres et arrivant sous le poste de contrôle au nord-est de la ville de Maaret al-Noomane», détaille l'OSDH, Observatoire syrien des droits de l'Homme, ONG basée à Londres.

VIDEO. Violente explosion dans la région d'Idlib

Il a fallu aux rebelles 50 jours et 60 combattants pour creuser ce tunnel, long de 290 mètres. Les sous-terrains sont fréquemment utilisés par les résistants pour se déplacer en évitant l'aviation et pour attaquer des postes de l'armée avec des charges explosives.

Selon l'OSDH, la position attaquée fait partie de la ligne de défense de l'énorme base militaire de Wadi Deif, l'un des derniers bastions du régime syrien dans la région d'Idlib.

La «capitale de la révolution» bientôt sous contrôle de Damas

Si les rebelles continuent leurs offensives éparses dans le pays, à l'ouest, notamment, les soldats loyalistes ne cessent de gagner du terrain. Ce mercredi, l'armée loyaliste est sur le point d'effectuer une prise symbolique.

Homs, la «capitale de la révolution», là où ont débuté en mars 2011, les premiers combats entre pouvoir et rebelles, revient progressivement sous le contrôle des soldats de Bachar al-Assad. Le dernier carré d'irréductibles rebelles a commencé à quitter ce mercredi la vieille ville de cette localité du centre du pays, haut lieu de la révolte en Syrie. Ce jour, ils ont été 1 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant