Syrie : 285 Français actuellement au jihad, selon Bernard Cazeneuve

le
0
Syrie : 285 Français actuellement au jihad, selon Bernard Cazeneuve
Syrie : 285 Français actuellement au jihad, selon Bernard Cazeneuve

Quelque 285 ressortissants français sont aujourd'hui recensés actuellement sur le territoire syrien, selon les chiffres du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, rapportés par «Le Figaro», qui ajoute que 120 candidats au djihad seraient actuellement en transit entre la France et la Syrie. Auditionné par la commission des lois de l'Assemblée nationale, le ministre a dévoilé d'autres données inquiétantes qui témoignent de l'ampleur des filières djihadistes vers la Syrie.

Le locataire de la place Beauvau constate également une augmentation de 75% du nombre de ces combattants en quelques mois.

Par ailleurs, le quotidien rapport qu'une centaine de combattants sont aujourd'hui revenus en France et 25 djihadistes français sont morts dans des affrontements en Syrie.

La semaine dernière, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius avait estimé à 500 le nombre de Français partis en Syrie pour combattre aux côtés de groupes jihadistes depuis le début du conflit.

Plan d'attaque français contre le jihadisme

Au retour des quatre journalistes otages retenus en Syrie pendant près de dix mois, le ministre avait annoncé sa volonté de lutter contre l'exode de Français candidats au jihad en Syrie.

Le 23 avril dernier, il a annoncé un plan, comportant une dizaine de mesures, visant à empêcher le départ des jihadistes français vers la Syrie, à prévenir l'endoctrinement des plus jeunes et à renforcer la répression contre les filières dans l'hexagone. Parmi les grandes lignes de son projet : la création d'un numéro vert pour signaler des candidats au départ, la privation de passeport pour les jihadistes, la création d'un dispositif de réinsertion individualisée, et la surveillance accrue du cyberjihadisme.

Plan anti-jihad : un numéro vert activé

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé mercredi qu'un numéro vert, le 0 800 005 696, était désormais activé dans le cadre de son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant