Syrie : 230 membres du parti Baas démissionnent

le
0
Ils dénoncent les pratiques des services de sécurité «contraires à toutes les valeurs humaines et aux slogans du parti» au pouvoir. Les pays du Conseil de sécurité ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur une déclaration condamnant la répression sanglante
• Des membres du parti Baas syrien démissionnent

Plus de 230 membres du parti Baas, au pouvoir en Syrie, ont démissionné pour protester contre les violences perpétrées dans le pays. Ils dénoncent notamment «les agressions» perpétrées contre les habitants de Baïda et le comportement des services de sécurité et des Shabbiha (partisans du régime) «qui incite au confessionnalisme et suscite des sentiments d'hostilité entre les habitants du pays», sentiments contraires aux valeurs du parti. Le mouvement a été initié par une trentaine de membres, suivis dans la soirée par 203 autres.

Le communiqué dénonce aussi la manière dont «les médias (syriens) parlent des manifestants tués, blessés ou torturés en les traitant de gangs criminels armés». «Les services de sécurité ont démoli les valeurs sur lesquelles nous avons grandi. Nous dénonçons et condamnons tout ce qui s'est passé et annonçons sans regret notre retrait du parti», ajoute le texte.

• Pas d'accor...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant