Syrie : 22 enfants tués dans les raids contre une école près d'Idleb

le
0
Syrie : 22 enfants tués dans les raids contre une école près d'Idleb
Syrie : 22 enfants tués dans les raids contre une école près d'Idleb

L'horreur continue en Syrie. Les raids aériens contre une école mercredi dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest du pays, ont tué 22 enfants. Six enseignants sont également morts, selon l'Unicef, qui ne se prononce pas sur l'origine de ces frappes, alors qu'elles pourraient provenir du régime syrien ou de son allié russe.

 

Un bilan précédent, annoncé par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), faisait état de 35 civils tués, dont 11 enfants. Un des projectiles est tombé à l'entrée de l'école au moment où les enfants étaient évacués en raison des bombardements, a affirmé un militant antirégime du Idleb Media Center qui a requis l'anonymat.

 

Dans un communiqué, le directeur général de l'Unicef Anthony Lake dénonce «une tragédie» et un possible «crime de guerre». L'école a été attaquée «à plusieurs reprises», précise le communiqué sans donner davantage de détails. Selon Anthony Lake, il pourrait s'agir de l'attaque la plus meurtrière sur une école, depuis le début du conflit, il y a cinq ans. «Ces enfants perdus, encore une cicatrice sur l'avenir de la Syrie», a-t-il ajouté.

 

“It's a tragedy. It's an outrage. And if deliberate, it's a warcrime" ExecDirTony Lake on #Syria schoolattackshttps://t.co/bopqGZK0Ll

— UNICEF (@UNICEF) October27, 2016

 

After two attacks on #Syria schools, children, teachers & parents search for the courage to move forward https://t.co/R4hwmavSzY pic.twitter.com/0yFJ6XKXL6

— UNICEF (@UNICEF) October 27, 2016

 

Interrogé sur ce bombardement, l'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine a déclaré : «C'est horrible, horrible. J'espère que nous n'étions pas impliqués». «Je dois d'abord voir ce que notre ministre de la Défense va dire», a-t-il ajouté.

 

La province d'Idleb (nord-ouest) est un bastion de Jaich al-Fatah (l'Armée de la conquête), coalition regroupant des rebelles islamistes et des jihadistes de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant