Syrie :175 des 300 employés d'une cimenterie enlevés par l'EI massacrés

le
0

Un nouveau massacre attribué à l'Etat Islamique. L'armée syrienne a affirmé que 175 des 300 employés enlevés lundi à la cimenterie Al Badia, près de Damas, ont été massacrés par le groupe Etat islamique. Plus d'une centaine de prisonniers auraient cependant réussi à s'échapper dans les montagnes environnantes du Qalamoun, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Ce drame intervient alors que le groupe Etat islamique continue de perdre du terrain en Syrie. Depuis une dizaine de jours, le groupe ultraradical a en effet dû céder au profit des rebelles au moins 18 villages qu'il tenait depuis deux ans dans la province d'Alep, alors que les forces kurdes préparent la bataille de «libération» de Raqqa, l'une des «capitales» de l'Etat Islamique. 

Chassé également de Palmyre et d'Al-Qaryatayn, l'organisation a  perdu ce jeudi son «principal» point de passage avec la Turquie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'aéroport militaire et la centrale électrique toujours aux mains du régime 

Malgré cette série de défaites, l'EI a entamé une offensive dans la région de Dmeir, au nord-est de Damas. Cette ville avait essuyé plusieurs attaques des combattants de Daech qui ont tenté de s'approprier de l'aéroport militaire et  de la centrale électrique Techrine, toujours aux mains du régime de Bachar-al-Assad . Les combats depuis lundi ont tué 35 djihadistes et 20 soldats de l'armée régulière.

C'est dans cette région que des combattants de l'organisation terroriste ont enlevé lundi plus de 300 employés et cadres de la cimenterie Al-Badia, selon l'agence officielle syrienne Sana.

La compagnie a informé le ministère de l'Industrie qu'elle n'était pas en mesure d'entrer en contact avec les personnes . Un cadre administratif de cette cimenterie privée, la seule active dans le pays, avait affirmé plus tôt que la société avait «perdu le contact» avec ses ouvriers.

VIDEO. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant