SYNTHESE-Ukraine-Un avion ukrainien abattu par les séparatistes

le
7

(Supprime §11, reste du texte inchangé) * Le pilote récupéré sain et sauf * De nouveaux armements venant de Russie repérés par l'armée * Les séparatistes disent attendre des renforts * Dix civils tués à Donetsk * Réunion à quatre à Berlin par Thomas Grove et Natalia Zinets KIEV/DONETSK, Ukraine, 17 août (Reuters) - Un Mig-29 de l'armée ukrainienne a été abattu dans la nuit par les séparatistes de la région de Louhansk, dans l'Est, et dix civils au moins ont été tués par des tirs d'artillerie et de mortier à Donetsk, autre place forte des miliciens pro-russes, rapportent dimanche les autorités. Le pilote a pu s'éjecter et a été récupéré sain et sauf, a fait savoir l'armée, selon laquelle de nouveaux armements russes, dont trois lances-missiles Grad, ont passé la frontière ukrainienne au cours des 24 dernières heures. Dans un enregistrement vidéo diffusé la veille, Alexandre Zakhartchenko, Premier ministre de la République autoproclamée de Donetsk, avait dit attendre l'arrivée imminente de 150 véhicules blindés, dont 30 chars, et de 1.200 combattants formés depuis quatre mois en Russie. Ses propos ont jeté une ombre sur la rencontre qui doit avoir lieu dans la journée à Berlin entre ministres des Affaires étrangères ukrainien, russe, français et allemand. Selon un porte-parole de l'armée, les forces gouvernementales ont par ailleurs repris un commissariat de police de Louhansk qui était aux mains des séparatistes depuis avril et y ont hissé les couleurs nationales. La Garde nationale ukrainienne annonce quant à elle la capture d'un cadre militaire des séparatistes de la région et de 13 personnes soupçonnées d'"activité terroriste". "Les terroristes portent des vêtements civils, ne prennent que leur passeport et cherchent à se faire passer pour des citoyens ordinaires dans la transports publics pour passer les points de contrôle. Parmi ceux qui ont été arrêtés se trouve un commandant du groupe terroriste de Louhansk", dit-elle dans un communiqué. Lors d'un entretien téléphonique samedi, le président ukrainien, Petro Porochenko, et le vice-président américain, Joe Biden, ont jugé que la livraison d'armes russes aux rebelles "contredit la volonté affichée par Moscou d'améliorer la situation humanitaire dans l'est de l'Ukraine", a indiqué la Maison blanche dans un communiqué. La chancelière allemande Angela Merkel, qui s'est également entretenue avec Petro Porochenko, a tenu des propos similaires. ACCORD POUR LE CONVOI Le chef de la diplomatie ukrainienne, Pavlo Klimkine, a de son côté appelé l'Union européenne et l'Otan à fournir des armes à l'armée pour l'aider à venir à bout de l'insurrection. "C'est une question cruciale que doivent se poser l'Union européenne et l'Otan: que peuvent-elles faire si une guerre est propagée en Europe par un pays européen (la Russie)", a-t-il dit à la radio allemande Deutschlandfunk, selon des extraits d'une interview qui sera diffusée dimanche. "Oui, bien sûr, nous avons besoin d'une aide militaire parce que si c'était le cas, nos troupes pourraient agir plus facilement sur le terrain", a ajouté Pavlo Klimkine. Les forces gouvernementales ont repris ces dernières semaines beaucoup de terrain aux séparatistes, dont plusieurs chefs ont en outre démissionné. Parlant d'une catastrophe humanitaire, Moscou accuse l'armée ukrainienne, qui encercle Donetsk et Louhansk, de pilonner des zones résidentielles, ce que nie l'état-major. Des tirs d'artillerie auraient encore touché dimanche des immeubles d'habitation à Donetsk, où dix civils ont donc été tués, selon les autorités locales. Selon le dernier bilan établi dans la semaine par les Nations unies, le conflit a fait 2.086 morts et près de 5.000 blessés. En ce qui concerne le convoi russe d'aide humanitaire destiné à la population de la région bloqué depuis plusieurs jours à la frontière, les douaniers russes et ukrainiens se sont entendus pour procéder à l'inspection d'un premier groupe de camions, rapporte dimanche le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). L'organisation, qui doit superviser la distribution de cette aide, ajoute qu'elle attend toujours des garanties de sécurité des belligérants pour autoriser le convoi à poursuivre sa route. (Avec Natalia Zinets et Alessandra Prentice à Kiev, Jason Bush à Moscow, Jean-Philippe Lefief et Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le dimanche 17 aout 2014 à 16:12

    Pour Fulloil as-tu vu l'insigne des groupe de l'armée Ukrainienne.Cela fait peur ,revoit les images de le segonde Modiale et tu comprendra .Il semblerait que le MIG29 abatu,ne soit pas de la région ???.le pilote ne connaissait peut pas bien la région...

  • FullOil le dimanche 17 aout 2014 à 15:10

    ici il y a des Fascistas

  • Berg690 le dimanche 17 aout 2014 à 14:48

    Ils ne communiquent pas non plus sur le fait que des avions qui viennent bombarder en Ukraine décollent d'une base de l'OTAN en Roumanie pour tromper les radars russes. Or ne faisant pas partie de l'OTAN l'Ukraine viole les accords internationaux et je ne vous parle même pas de la nationalité des pilotes. Ils ont bonne mine de pleurer sur l'aide russe.

  • Berg690 le dimanche 17 aout 2014 à 14:47

    Les autres sont en cours de réparation. D'autres armes d’artillerie lourde mortier de 120 et autres sont tombées dans leur mains. Kiev n'a évidemment pas communiqué sur cette débâcle, pas plus que les médias occidentaux.

  • Berg690 le dimanche 17 aout 2014 à 14:46

    * De nouveaux armements venant de Russie repérés par l'armée? les séparatistes ont récupéré de grosse quantité d'armes dans une opération d'encerclement de l'armée dite du "chaudron" au sud-est de Donetsk. Parmi ces armes une dizaine de lance roquettes Grad dont seulement 3 étaient en parfait état.

  • v.sasoon le dimanche 17 aout 2014 à 14:18

    Parce que une "poignee" de separatiste(en fait toute la population du dombass) qui tiennet la tete a une armée(en fait une poignée de militant d'extreme droite appuyé par des mercenaires americains) ne sont pas des specialistes?

  • kurki le dimanche 17 aout 2014 à 14:11

    Tous les occidentaux sont aveugles ! Les chauffeurs des camions d'aide humanitaire sont des spécialistes russes (renseignements, tireurs, etc) et les camions blancs repartiront avec des chauffeurs quelconques, sans que la supercherie ait été détectée. Quant aux premiers, ils utiliseront le bon matériel qui leur sera livré de Russie par route ou par air.