SYNTHESE-Iowa-Clinton talonnée par Sanders; Cruz dame le pion à Trump

le
0
    * Ted Cruz salue une victoire des conservateurs républicains 
    * Clinton se dit soulagée après le résultat dans l'Iowa 
    * Mike Huckabee renonce côté républicain; le démocrate 
O'Malley suspend sa campagne 
    * L'Iowa, première étape du processus des primaires 
    * Prochaine étape le 9 février avec la primaire du New 
Hampshire 
 
    par Steve Holland et Ginger Gibson 
    DES MOINES, Iowa, 2 février (Reuters) - Hillary Clinton et 
Bernie Sanders font pratiquement jeu égal dans le caucus 
démocrate de l'Iowa, disputé lundi, tandis que dans le camp 
républicain, le conservateur texan Ted Cruz dame le pion au 
favori au plan national, le milliardaire Donald Trump. 
    Les caucus de l'Iowa représentent traditionnellement, depuis 
une quarantaine d'années, la toute première étape du processus 
de sélection des candidats des grands partis en vue de la 
présidentielle du mois de novembre. L'Iowa enverra aux 
conventions des partis, en juillet, 44 délégués démocrates et 30 
délégués républicains. 
    Avec 28%, Ted Cruz devance nettement le milliardaire Donald 
Trump (24%), lui-même talonné par le sénateur de Floride Marco 
Rubio (23%). Vient ensuite, en quatrième position, Ben Carson 
avec 9%. Les autres candidats, parmi lesquels Jeb Bush, frère de 
l'ex-président George W. Bush, suivent loin derrière, avec tous 
moins de 5%. 
    L'un des prétendants à l'investiture républicaine, Mike 
Huckabee, 60 ans, a annoncé qu'il se retirait de la course. 
Celui qui, en 2008, avait créé la surprise en remportant le 
caucus républicain de l'Iowa, n'y a recueilli lundi qu'à peine 
2%. 
    "Ce soir, c'est la victoire des courageux conservateurs de 
l'Iowa et de l'ensemble de cette grande nation", a déclaré Ted 
Cruz, 45 ans, dans un discours de victoire de plus d'une 
demi-heure. Conforté par le soutien des chrétiens évangéliques, 
il a remercié Dieu et souligné que les résultats prouvaient que 
le candidat ne serait pas choisi par les médias pas plus que par 
l'establishment de Washington. 
     
    UN DES PRETENDANTS DEMOCRATES, O'MALLEY, SE RETIRE 
    Donald Trump, 69 ans, a félicité Ted Cruz et a dit 
s'attendre néanmoins à obtenir l'investiture républicaine. 
    "Je suis honoré, vraiment honoré", a-t-il dit à ses 
partisans à propos de sa deuxième place, se déclarant impatient 
d'être à la prochaine étape des primaires, le 9 février dans 
l'Etat du New Hampshire, où les sondages le placent en tête. 
    La situation est bien moins nette du côté des démocrates où, 
après dépouillement de 97% des bulletins de vote, 
l'ex-secrétaire d'Etat Hillary Clinton est en tête mais de très 
peu, avec 49,8%, contre 49,6% pour Bernie Sanders, incarnation 
de l'aile gauche du parti. 
    Sanders, qui a 74 ans, s'est dit comblé par le résultat, une 
"quasi-égalité" avec son adversaire. 
    "Il y a neuf mois, nous sommes venus dans ce bel Etat, nous 
n'avions pas de structure politique, pas d'argent, pas de 
reconnaissance(...)", a-t-il dit. 
    Le troisième prétendant démocrate, Martin O'Malley, un 
ancien gouverneur du Maryland de 53 ans, n'obtient que 0,6% et a 
suspendu sa campagne. Son retrait ne laisse en piste que deux 
prétendants: Clinton et Sanders.    
     
 
 
 (John Whitesides; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant