Synthèse du premier exercice d’exploitation d’EO2

le
0

Malakoff, le 31 janvier 2011 La société EO2 annonce une forte croissance de ses activités et fait le point sur les projets en développement.

I. Forte accélération du chiffre d’affaires

Pour son premier exercice d’exploitation, la société EO2 Auvergne, filiale à 100% d’EO2 et seul actif industriel d’EO2 à ce jour, a dépassé le seuil des 10 millions d'euros de produits d’exploitation, ce qui représente une augmentation de 212 % par rapport à l’exercice clôturé en juin 2009. Le site de production d’EO2 a ainsi dégagé un résultat de 504 000 € avant intragroupe correspondant à un résultat net post intragroupe de 225 730€. Après retraitement du crédit bail, ce résultat avant intragroupe se monte à 700 000 €.

EO2 a ainsi validé la pertinence de son business model en se positionnant comme leader du marché de l’énergie bois. Il reste désormais à poursuivre le développement afin d’assoir et de pérenniser le groupe.

Dans un contexte de crise économique, la croissance du marché français du granulé se confirme et représente une augmentation de 20 à 25 % cette année. Cette croissance est essentiellement portée par le segment de l’habitation individuelle. Le développement du segment de la moyenne puissance émerge en France à la faveur de la compétitivité économique et de la performance énergétique de l’offre granulé. Le groupe EO2 estime que ce segment de marché va accélérer significativement son développement au cours des prochaines années.

Sur la période allant de juillet à décembre 2010, la croissance des activités d’EO2 s’est confirmée puisque le chiffre d’affaires d’EO2 Auvergne a progressé de 34 % par rapport à la même période sur 2009.

La société EO2 dispose, par ailleurs, d’une trésorerie de 8 millions d’euros.

II. Développement

a. Difficultés dans le lancement du site de production Landais

Le 26 janvier 2009, la tempête Klaus s’abattait sur les Landes mettant à terre 40 millions de m3 de bois. EO2 s’est aussitôt employée à transformer cette catastrophe naturelle en opportunité pour la région. L’exercice clôturé en juin 2010 devait être marqué par le démarrage de la construction du site EO2 SUD OUEST dans les Landes.

La remise en cause de contrats d’approvisionnement en bois par de grandes signatures ont conduit la société EO2 à geler l’investissement en cours et à provisionner l’intégralité du projet EO2 SUD OUEST soit 1,7 millions d’euros. Les négociations ne permettent pas de donner à ce jour un calendrier sur le lancement du second site de production. En cas d’échec des discussions, la société EO2 n’exclut pas de porter l’affaire devant les tribunaux.

b. Renforcement de la compétitivité du site Auvergnat

L’installation, sur une surface totale de 16 000 m2, de bâtiments de stockage, dont le toit serait constitué de panneaux photovoltaïques, permettra l’optimisation de la logistique de l’usine et la génération de revenus sécurisés au tarif de 0.42 cts/kw. Le démarrage des travaux est prévu pour le second trimestre 2011. Financée à 80 % par dette bancaire, l’opération coutera 10 millions d’euros et générera des gains de l’ordre de 300 000 € par an. EO2 estime à 80 %, la probabilité de succès de ce projet.

c. Cogénération :

Le projet d’installation de panneaux photovoltaïques sera suivi de la réalisation d’une « cogénération ». Cette installation permettra d’augmenter les capacités de production en période hivernale et de revendre de l’électricité à un tarif de rachat sécurisé sur 20 ans. Le financement se fera essentiellement en crédit bail.

Ces projets devraient en outre permettre d’augmenter de 30 millions d’euros les actifs du groupe.

d. Autres sites de production de granulés bois

EO2 étudie plusieurs autres projets de production de granulés bois, qui sont aujourd’hui à des degrés divers de maturité. Pour des raisons de confidentialité, EO2 ne communiquera dessus qu’une fois ces projets complètement sécurisés.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant