SYNTHESE-Assad veut éliminer le "terrorisme" avant des élections-député

le
0

par Alexander Winning et Tom Perry MOSCOU/BEYROUTH, 25 octobre (Reuters) - La priorité du président syrien Bachar al Assad est d'anéantir les "terroristes" avant d'organiser des élections, mais il est prêt à organiser des scrutins législatif et présidentiel si nécessaire, a déclaré dimanche un député russe qui l'a rencontré à Damas. Ses propos sont le premier élément de réponse du maître de Damas à l'appel lancé par son allié russe pour qu'il organise des élections présidentielle et législatives, Moscou usant de son influence sur son allié syrien pour tenter de mettre un terme à près de cinq ans de guerre civile. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, dont le pays mène depuis le 30 septembre des opérations aériennes contre les groupes insurgés anti-Assad, avait appelé samedi dans une interview à la tenue d'élections en Syrie. Sergueï Lavrov s'est entretenu au téléphone à deux reprises durant le week-end avec son homologue américain, John Kerry, et il a parlé également, samedi, aux chefs de la diplomatie de l'Iran et d'Egypte. De son côté, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al Djoubeïr, a dit au Caire que les discussions internationales avaient marqué des progrès, même si de nouvelles consultations demeurent nécessaires. Les adversaires d'Assad, cependant, se méfient des intentions de Moscou, soupçonnant la Russie de chercher à relancer Bachar al Assad et de veiller avant tout à ses intérêts nationaux au Proche-Orient. Moscou dispose d'une base navale stratégique à Tartous, sur la côte méditerranéenne de Syrie. UN QUART DU PAYS AUX MAINS D'ASSAD Bachar al Assad s'est rendu cette semaine à Moscou - son premier voyage connu en dehors de Syrie depuis le début du conflit, qui a éclaté en 2011 et fait dans les 250.000 morts. L'agence de presse syrienne Sana ne fait pas état de la question d'élections, dans son compte rendu de la rencontre de dimanche entre le président syrien et une délégation russe. Assad, écrit Sana, a assuré à ses visiteurs que "l'élimination des groupes terroristes" déboucherait sur une solution politique recherchée à la fois par la Syrie et par la Russie. Prié à l'issue de cette rencontre de dire si le raïs syrien était prêt à organiser des élections, le député russe Sergueï Gavrilov a déclaré à Reuters que "l'objectif premier d'Assad est la lutte et la victoire sur le terrorisme, et, après, la tenue d'élections, parlementaires et présidentielle". Damas qualifie de "terroristes" l'ensemble des organisations en lutte contre le régime Assad. La dernière élection présidentielle en Syrie s'est tenue en juin 2014. Elle avait été remportée à une majorité écrasante par Bachar al Assad mais ses opposants avaient dénoncé une mascarade, dans la mesure où une bonne partie du pays était en guerre, avec des millions d'habitants qui ont fui à l'étranger. Le président Assad ne contrôlerait au mieux qu'un quart du territoire syrien, mais le gros de la population encore présente vit dans les villes de l'Ouest, que le régime tient toujours. Un autre député russe présent aux discussions de dimanche, Alexandre Iouchtchenko, a dit qu'Assad était prêt à se lancer dans une nouvelle élection présidentielle "si le peuple syrien le juge nécessaire", écrit l'agence de presse russe RIA. (avec Kinda Makieh à Damas, Lin Noueihed et Ahmed Abdoulenein au Caire; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant