Syngenta défend son insecticide

le
0

(Commodesk) Syngenta défend son insecticide colza Cruiser contre les critiques dont il fait l'objet. La firme suisse a contesté en fin de semaine dernière une étude française qui prouverait que le thiamétoxam, contenu dans le Cruiser, contribue à la surmortalité des abeilles.

D'après Syngenta, la quantité de thiamétoxam utilisée pour réaliser l'étude est "au moins trente fois plus élevée" qu'en conditions réelles. La firme pharmaceutique prétend également que l'utilisation du Cruiser ne provoque pas de diminution de la taille des colonies, contrairement à ce qu'avance l'étude. La surmortalité des abeilles serait liée, selon Syngenta, "au nosema (un champignon), au varroa (un parasite), au frelon asiatique, au manque d'alimentation et aux mauvaises pratiques".

La publication de l'expertise dans la revue Science avait conduit le ministère de l'Agriculture, le jeudi 29 mars, à demander de nouvelles évaluations* sur les effets de l'insecticide.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant