Syndicat des cadres : "Nous lançons un avertissement solennel"

le
8
Carole Couvert renverse la table en retirant sa signature du pacte de responsabilité. Au risque de fragiliser un peu plus la politique économique de François Hollande.
Carole Couvert renverse la table en retirant sa signature du pacte de responsabilité. Au risque de fragiliser un peu plus la politique économique de François Hollande.

Après avoir signé le relevé de conclusions du pacte de responsabilité, la présidente de la CFE-CGC a annoncé lundi matin que le syndicat des cadres retirait sa signature, fragilisant un peu plus la mesure-phare de François Hollande. Carole Couvert explique son revirement par l'issue de la négociation sur l'assurance chômage, qu'elle juge défavorable aux "classes moyennes". Interview.Le Point.fr : Pourquoi risquer de faire dérailler le pacte de responsabilité à cause du résultat de la négociation interprofessionnelle sur l'assurance chômage ? Carole Couvert : Ce n'est pas risquer de faire dérailler le pacte de responsabilité. À ce stade, ce pacte est un simple relevé de conclusions entre le patronat et les salariés. On s'est battu depuis le début pour qu'il y ait un volet pouvoir d'achat des classes moyennes dans ce pacte. Et nous avons toujours dit que nous ne signerions pas un chèque en blanc. Encore moins un chèque qui serait là pour améliorer les marges et augmenter les dividendes sans qu'il y ait une logique de partage et de gagnant-gagnant entre les salariés et les entreprises. Nous avons aussi prévenu que nous serions vigilants et exigeants à chacune des étapes de mise en place du dispositif. Or, nous avons retrouvé les mêmes protagonistes, le Medef, la CGPME et l'UPA, une semaine après le relevé de conclusions et nous avons constaté, à regret, que le projet d'accord sur l'assurance...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • PSYYIR le mercredi 26 mar 2014 à 18:08

    C'est pour améliorer notre compétitivité et donc pour augmenter les embauches,la bonne blague."Les entreprises décideront de l’usage qu’elles feront des allègements de charges promis dans le cadre du pacte de responsabilité, y compris la DISTRIBUTION DE DIVIDENDES, a déclaré jeudi le président du Medef, Pierre Gattaz "(le 18 février 2014, lors d'une conférence de presse à Paris).

  • LOL-MDR le mercredi 26 mar 2014 à 12:08

    Il est bien évident que la baisse des charges ne profitera pas aux salariés en place. C'est pour améliorer notre compétitivité et donc pour augmenter les embauches.

  • PSYYIR le mercredi 26 mar 2014 à 11:53

    Il y a toujours des commentaires hors sujet avec l'argument privé, publics. De plus ce qui est marrant sur ses forums majoritairement à droite ce qui n'est pas une critique, mais une constatation, lorsque le syndicat appartient au milieu ouvrier il est à jeter au chien .Mais la surprisse il est porté au nu ce qui ne peut que me réjouir car peu importe l'étiquette syndicale, au final c'est la défense des droits des travailleurs qui triomphe

  • lorant21 le mercredi 26 mar 2014 à 11:48

    Enfin, la CGC se réveille. Il faut remettre l'accord chomage sur la table. Et traiter le problème du déficit des intermittents.

  • M8252219 le mercredi 26 mar 2014 à 07:39

    pays des inégalités, des iniquités et de la non fraternité: la France: à ceux qui gagnent le plus le gouvernement demande de participer plus à la solidarité nationale. MAIS À CEUX QUI ONT LE PLUS DE SÉCURITÉ DE L'EMPLOI ( TOUT LE PERSONNEL DU SECTEUR PUBLIQUE) LEUR PARTICIPATION À L'ASSURANCE CHÔMAGE EST INFÉRIEUR DE 75% AUX SALARIÉS DU SECTEUR PRIVÉ LES EXPOSÉS AU CHÔMAGE

  • m654321 le mercredi 26 mar 2014 à 06:45

    Tout à fait d'accord.

  • Mig737 le mardi 25 mar 2014 à 19:05

    Si ce syndicat ne suit plus, le gouvernement n'aura plus grand monde de son côté!

  • pichou59 le mardi 25 mar 2014 à 18:54

    bonne initiative!!!!!