Syndicalisme : la CGT voit rouge

le
3
Syndicalisme : la CGT voit rouge
Syndicalisme : la CGT voit rouge

Sur le papier, Philippe Martinez a passé avec un relatif succès les premières épreuves pour succéder à Thierry Lepaon à la tête de la CGT. Jeudi, l'ex-délégué de Renault Boulogne-Billancourt, âgé de 53 ans, a reçu le feu vert de la commission exécutive (CE, direction élargie) pour sa nouvelle équipe (voir nos éditions d'hier) : avec 27 voix pour, 6 contre et 9 abstentions... Soit 64,29 % des voix. Mais la décision finale reviendra au comité confédéral national (CCN, sorte de parlement de la CGT) qui se réunira mardi et mercredi.

Et cette fois, lors de ce nouveau vote, il lui faudra atteindre deux tiers des voix pour devenir le secrétaire général la CGT. La commission n'était pourtant pas au grand complet jeudi pour donner ce blanc-seing. Réunie dès 9 heures à Montreuil (93), il a fallu compter sans les absents, nombreux : 42 des 53 membres habilités à voter étaient présents. « Onze ne sont pas venus dont certains pour maladie diplomatique », ironise un des participants. Philippe Martinez a pris très vite la parole devant la commission, insistant sur l'urgence de tourner la page. Et d'appeler l'auditoire à « sortir de cette très longue séquence qui pèse sur l'activité et la visibilité de la CGT » en votant pour sa proposition. Avant de détailler l'ensemble de son équipe, « équilibrée et de nature à rassembler », selon un membre.

Risque de crise

Pas pour tous, visiblement, car des échanges vifs ont eu lieu en fin de matinée. Certains ont reproché la trop forte présence « du colonel Fabien » (une allusion au siège parisien du Parti communiste) dans la liste. « Il a ouvert plus largement que ne l'avait souhaité l'appareil. Et beaucoup de proches de Lepaon ont voté contre », décrypte un fin connaisseur. D'autres, dans le camp des satisfaits, ont néanmoins pointé une grosse erreur de casting : « En choisissant Colette Duynslaeger, soutien de Lepaon, comme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aiki41 le vendredi 30 jan 2015 à 12:29

    miez1804, vous croyez que la CGT défend correctement les intérêts des millions de chomeurs ??

  • miez1804 le vendredi 30 jan 2015 à 12:15

    Et pendand que vous faite vos jeux politico-politicien, c'est qui qui va defendre les interets des million de chomeurs et des travailleurs au smig?!

  • proni le vendredi 30 jan 2015 à 12:07

    lorsque sur un mur du bureau du responsable syndicale est accroché un drapeau rouge avec l'éffigie du CHE gevara il est évident que le dialogue concernant l'économie actuelle est impossible.ILS ont un siècle de retard