Sylvia Pinel dévoile son plan logement

le
5

Sylvia Pinel n'apporte pas grand chose de plus au plan logement défendu par son prédécesseur, Cécile Duflot. Au delà d'un ton plus ouvert au dialogue, le nouveau ministre entend surtout mettre en œuvre bon nombre de mesures avant la fin de cette année.

 Succédant à Cécile Duflot, le nouveau ministre du logement, Sylvia Pinel, a présenté jeudi dernier devant le Conseil National de l'Habitat (CNH) ses priorités en matière de logements. En 3 mots ce sont simplification, encadrement et mobilisation... Dans le fond, il n'y a pas de grandes nouveautés. En revanche, le ton pour les annoncer se veut plus consensuel, ouvert...

Le chantier est vaste puisqu'il s'agit autant de relancer la construction et la rénovation des logements que de redonner du pouvoir d'achat aux français. Plutôt qu'un long discours, on se contera d'énumérer les principales dispositions dont le calendrier reste toutefois à être mieux précisé.

1 simplification des normes de construction : 50 mesures doivent être annoncées avant l'été. Elles ont pour objectif de réduite les délais et les coûts de la construction,

2 dynamiser la rénovation de logements" en inscrivant notamment dans le projet de loi sur la transition énergétique l'amélioration de la performance énergétique lors des grands travaux de rénovation d'un logement. Les mesures déjà prises représentent déjà 1,2 md€ d'aides incitatives,

3 accélérer la mobilisation du foncier public,

4 quota de 25% de logement sociaux dans les communes,

5 des décrets à des fins de transparence et d'efficacité viendront améliorer les processus d'attribution des logements sociaux,

6 relancer l'accession à la propriété grâce à une adaptation des dispositifs d'aide au financement,

7 développer des logements intermédiaires dans les zones tendues en mobilisant tous les acteurs,

8 encadrer les loyers : des décrets seront pris au  3ème trimestre dans la région parisienne,

9 encadrer les honoraires de location dès cet été dans les zones tendues,

10 apporter une plus grande transparence dans les relations entre syndics et propriétaires (décret avant la fin de l'année),

11 habitats indignes : Avant la fin de l'année, des décrets verront le jour pour lutter contre eux,

12 logements accompagnés : afin que les plus démunis aient  aussi accès au logement, des décrets seront prix rapidement pour inciter les bailleurs privés à louer à des ménages modestes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ANOSRA le vendredi 30 mai 2014 à 17:15

    Aussi efficace à détruire la construction que ses tentatives pour détruire les auto-entrepreneurs !

  • c.monti1 le mardi 27 mai 2014 à 11:42

    Démagogie absurde , ils encouragent plutot que d'empecher.ALUR est un repoussoir à investisseurs et un aimant pour l'assurance vie

  • Phillrug le mardi 27 mai 2014 à 08:42

    Au lieu de libérer le marché locatif, on l'enfonce dans des rigidités et rétorsions administratives de tous poils. La ministre, tout comme Duflot, peut toujours rêver de 500000 logements/an....

  • Phillrug le mardi 27 mai 2014 à 08:38

    On foule au pied l'investisseur et le bailleur privé. C'est toujours le nivellement par le bas Au lieu de libérer le marché loc

  • vologda2 le mardi 27 mai 2014 à 08:30

    Toujours aussi mauvais, la nullité reste de vigueur...