Sylvia Pinel déniche un logiciel dopant le nombre de logements

le
6

Le ministère du Logement a dévoilé vendredi les ­résultats d'une vaste réforme de ses méthodes de calcul. 346.000 nouveaux logements « oubliés » depuis 2000 ont ainsi été soudainement retrouvés.

François Hollande, qui n'a pas réussi à tenir sa promesse de construire 500.000 logements par an (les mises en chantier ont plafonné à 298.000 en 2014, selon les statistiques diffusées fin janvier), sera-t-il sauvé par un changement de mode de calcul? Le ministère du Logement a dévoilé vendredi les résultats d'une vaste réforme de ses méthodes de calcul. 346.000 nouveaux logements «oubliés» depuis 2000 ont ainsi été soudainement retrouvés. L'administration a revu en profondeur la fabrication des statistiques officielles, car elle estimait que l'ancien mode de calcul, fondé sur une remontée des ouvertures de chantier, sous-estimait largement la réalité.

De nouveaux indicateurs de «collecte enrichie de données statistiques en temps réel» ont été mis en place par les services de Sylvia Pinel, la ministre du Logement. Ce changement a entraîné une spectaculaire révision à la hausse des données des dernières années. Pour la seule année 2014, près de 58 600 nouvelles constructions ont été ajoutées aux chiffres initialement enregistrés, les portant à 356 000. Elles se montaient à 69 900 en 2013, 52 400 en 2012, 68 900 en 2010 et 1 500 en 2011. Au total, depuis 2000, le déficit atteindrait 346 000 logements.

Cette découverte intervient après une salve de critiques sur l'inefficacité de la politique immobilière du gouvernement. Ce dernier reste toutefois encore loin de ses objectifs, et il n'a d'ailleurs pas profité de sa trouvaille pour les rehausser. L'ancien ministre du Logement de Nicolas Sarkozy, Benoist Apparu, a souligné la dimension politique de cette révision. Sur le terrain, les professionnels de l'immobilier sont partagés. La Fédération française du bâtiment a salué l'initiative du gouvernement et s'est réjouie d'une «cohérence retrouvée». Les promoteurs sont, eux, étonnés de cette brusque envolée virtuelle, d'autant que le logement s'enfonce dans la crise. Les chiffres de janvier, produits avec la nouvelle méthode, ne laissent pas place au doute: sur douze mois, le nombre de logements mis en chantier baisse de 11,6 %, à 352 900. Il en manque toujours près de 150.000.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le dimanche 1 mar 2015 à 22:57

    La manipulation des chiffres ne change rien à la réalité vécue. La technocratie n'est pas le vécu.

  • elouvet le dimanche 1 mar 2015 à 17:17

    Ce qui compte c est la variation de une année sur l'autre autre cela ne change rien aux effets catastrophes de la loi Duflot

  • anto14 le samedi 28 fév 2015 à 20:00

    Ils vont faire la même chose pour le chômage avant 2017

  • mim69005 le samedi 28 fév 2015 à 18:51

    Le problème avec ce style de manipulation, c'est que ça ne marche qu'une fois ! Ensuite, on retrouve les mêmes écarts d'un mois sur l'autre ou d'une année sur l'autre . Est-ce qu'ils vont faire la même chose pour le budget et le déficit ?

  • M8252219 le samedi 28 fév 2015 à 11:57

    Mais combien de fonctionnaires devant chaque clavier!??????

  • M8252219 le samedi 28 fév 2015 à 11:55

    Plus besoin de construire changeons les logiciels