Sylvain Nicolas : " Ça va être compliqué au niveau des rucks et du contact "

le
0
Sylvain Nicolas : " Ça va être compliqué au niveau des rucks et du contact "
Sylvain Nicolas : " Ça va être compliqué au niveau des rucks et du contact "

Le Stade Français se déplace en Irlande pour y affronter le Munster samedi en Champions Cup. Une semaine après les avoir battus (27-7) à Jean-Bouin, le troisième ligne Sylvain Nicolas s'attend à un match rugueux.

Sylvain Nicolas, comment voyez-vous le match de samedi contre le Munster ?
Je pense qu’ils vont être remontés parce qu’ils ont pris une belle fessée ici (au Stade Jean-Bouin). Apparemment la presse les a critiqués et rabaissés en disant qu’ils n’avaient pas de fierté et n’avaient pas mouillé le maillot. On sait très bien ce que ça fait quand on parle de nous de cette manière. On se met à leur place. C’est sûr que dans l’engagement ça va être très dur, et je pense qu’ils ne vont pas vouloir envoyer du gros jeu dans les dix ou quinze premières minutes. Cela va être très compliqué au niveau des rucks et du contact.

Qu’est-ce que cette victoire contre le Munster a changé dans vos têtes ?
Ce n’est pas le Munster d’il y a cinq ou six ans, qui gagnait tous les titres mais ça reste une très grosse équipe irlandaise. Elle joue à fond la Coupe d’Europe. On sait que le championnat pour eux ce n’est pas très important. Ils ont une équipe pour le championnat et une équipe pour jouer l’Europe. Dans les têtes ça fait du bien parce qu’on a pu mettre notre jeu en place. On a fait un match référence en défense et ça faisait longtemps que tout le monde l’attendait.

« Se qualifier et relancer notre saison »

Quel est votre état d’esprit avant d’aborder cette rencontre ?
On est tous conscient que pour se qualifier, il faut gagner là-bas. C’est facile à dire mais je ne pense pas que ce soit une mince affaire. On y va pour gagner parce que si on perd c’est fini . Et ce serait une grosse déception au vu du match qu’on a fait la semaine dernière à Jean Bouin.

Cette victoire le week-end face à grand nom du rugby européen a dû être un moment spécial pour vous, arrivé au Stade Français en 2013... La Coupe d’Europe, c’est vraiment différent ?
J’ai pris du plaisir. Ce n’est pas le même jeu, ce sont des grands matchs, dans le combat et dans le jeu. Les arbitres sont différents et laissent un peu plus jouer. Ça reste un autre challenge. Je ne suis au Stade Français que depuis un peu plus de deux ans mais ça faisait cinq ou six ans qu’ils n’avaient pas joué l’Europe. C’est important dans les têtes pour tous les anciens parce que ça leur tient à cœur. On sait que pour les nouveaux c’est très important aussi. On est tous avec eux pour pouvoir se qualifier et relancer notre saison.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant