Sydney étale après le tour de vis monétaire

le
0
La Banque centrale australienne a de nouveau relevé ses taux d'intérêt. Une annonce qui prouve que le pays a confiance en sa croissance. Ailleurs en Asie, l'hésitation domine sur les Bourses, au lendemain d'une séance de fortes hausses.

Après avoir terminé sur de belles hausses lundi, les Bourses asiatiques reprennent leur souffle. Le Hang Seng de Hong Kong , qui avait propulsé les autres places boursières à la hausse la veille grâce à un bon indicateur sur le front de l'activité manufacturière en Chine, n'évolue plus que de +0,07% à 23668,70 points. L'indice de Shanghaï, lui, parvient à enchaîner une jolie progression : +0,95% à 3505,99 points. Les valeurs des secteurs bancaire et métallurgique s'affichent en queue de peloton.

L'ancien Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin souligne par ailleurs dans une interview publiée mardi au Quotidien de la jeunesse de Chine, explique que «sur la question des taux de change, l'attitude de la France est de proposer, pas de reprocher. La question des changes n'est pas celle d'une monnaie en particulier, mais celle d'un système d'ensemble.» De son côté, le président chinois Hu Jintao, explique dans un entretien exclusif au Figaro les enjeux de sa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant