SwissLife Banque Privée et Prigest dévoilent leurs plans

le
0
(NEWSManagers.com) - Christian Cambier, l'emblématique président de la société de gestion Prigest, et Tanguy Polet, directeur général de SwissLife Banque Privée (SLBP) sont revenus, mardi 7 juin, au cours d'un entretien avec l'Agefi Actifs et Newsmanagers, sur les tenants et les aboutissants de leur rapprochement, annoncé le même jour. Considéré comme des fiançailles, le ticket de 25 % pris par SLBP doit logiquement, selon les deux responsables, s'achever par un mariage. Dont l'étape majeure a d'ores et déjà été fixée dans deux ans, lorsque SLBP doit monter sa participation à 51 % dans le capital de Prigest. " Ensuite, explique Tanguy Polet, nous procèderons de façon pragmatique en augmentant progressivement notre participation."

Si le montant de la transaction n'a pas été communiqué, on sait néanmoins que sur les 25 % cédés, 17 % correspondent à la part détenue par le personnel de Prigest tandis que les 8 % restants proviennent du holding familial de Christian Cambier. Ce dernier conserve donc le solde, soit 75 %.

Conscient néanmoins que des fiançailles peuvent se rompre, Tanguy Polet a rappelé que l'objectif pour SwissLife Banque Privée était dès maintenant " d'apprendre" la société Prigest, son équipe et son président pour mettre en place les synergies de demain. " Il est présompteux de dire que cela va forcément marcher, a expliqué le directeur général de SLBP, mais il est clair que nous avons des convictions communes, tant au niveau des équipes et des hommes que de la société." Cela étant, a-t-il tenu à ajouter, il nous revient de nous adapter?

Christian Cambier reste logiquement à son poste et aux commandes de Valfrance à partir duquel le gérant à bâti sa réputation. Ce fonds de 415 millions d'euros - rapporté au milliard d'euros d'actifs sous gestion de la société - repose sur une gestion de long terme. " Il s'agit également de l'un des rares OPCVM à ne jamais avoir changé de gérant en 27 ans et qui a, sur cette période, a fait 14 fois la mise" , précise Christian Cambier. Agé de 66 ans, le patron de Prigest était néanmoins soucieux de pérenniser son entreprise sans se rapprocher d'un " acteur trop puissant pour l'étouffer" ?

En pratique maintenant, SwissLife Banque Privée qui a d'ores et déjà investi, via le principe de l'architecture ouverte, une dizaine de millions d'euros chez Prigest va pouvoir disposer d'une offre de fonds actions étoffée. L'établissement qui affiche un encours sous gestion de trois milliards d'euros - pour 5 000 clients - dont 400 millions répartis sur cinq fonds estampillés " SwissLife Banque Privée" - trois fonds obligataires et deux fonds actions ? va ainsi proposer quatre fonds actions supplémentaires et un fonds diversifié : respectivement Valfrance, Prigest Europe, Prigest US, Prigest Pacifique et Prigest Participatifs. En contrepartie, les 260 clients privés et investisseurs institutionnels de Prigest ? dont 7 % d'entre eux font la moitié du chiffre d'affaires de la société - pourront disposer de l'expérience de SLBP, notamment en matière d'ingénierie patrimoniale (assurance vie, etc).

Enfin, interrogé sur les ambitions de SLBP à plus long terme, Tanguy Polet n'a pas écarté de nouvelles opérations de croissance externe. Pour autant, il a fixé un préalable : outre une cohérence notamment dans la manière de travailler avec la société ciblée, il est indispensable, selon le responsable, de ne pas mettre en péril le rapprochement que SwissLife Banque Privée vient de réaliser avec Prigest.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant