Swatch promet du mieux en 2016 après des résultats en baisse

le
0
SWATCH TABLE SUR UN REBOND DES VENTES EN 2016
SWATCH TABLE SUR UN REBOND DES VENTES EN 2016

ZURICH (Reuters) - Le géant suisse de l'horlogerie Swatch a annoncé mercredi une baisse de 21%, plus marquée qu'attendu, de son bénéfice net annuel à 1,12 milliard de francs (1,01 milliard d'euros) sur fond de recul des ventes, qu'il explique par l'appréciation de la devise helvétique, mais il dit tabler sur un rebond des ventes cette année.

Le chiffre d'affaires net du groupe a baissé de 0,9% à taux de change constants à 8,45 milliards de francs, mais son recul atteint 3% aux taux de change actuels.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice net de 1,195 milliard de francs pour un chiffre d'affaires de 8,66 milliards.

Le groupe a par ailleurs annoncé un dividende inchangé à 7,50 francs par action au porteur et 1,50 franc par action nominative, ainsi qu'un programme de rachat d'actions d'un montant maximal d'un milliard de francs sur la période 2016-2019.

"Une solide croissance par rapport à l'exercice précédent est enregistrée au mois de janvier 2016, notamment en Chine continentale. Sur l'exercice complet, Swatch Group anticipe une croissance nettement supérieure, à 5% en monnaies locales", a déclaré la société dans un communiqué.

Les analystes d'Helvea notent toutefois que les résultats du second semestre 2015 et de l'exercice dans son ensemble sont inférieurs aux attentes et qu'ils ne montrent aucune évolution de la tendance de fond de l'activité.

LE MARCHÉ DU LUXE SOUFFRE

"Le rachat d'actions annoncé devrait être accueilli favorablement, tout comme les prévisions optimistes pour 2016, mais la crédibilité de la direction pourrait être légèrement compromise", ajoutent-ils dans une note aux clients.

De son côté, Exane BNP Paribas a abaissé sa recommandation à "sous-performance" avec un objectif de cours réduit de 22% à 349 francs.

"Il semble que les montres connectées constituent une menace plus forte qu'anticipé. Swatch semble pris entre le marteau et l'enclume et il est en retard dans les montres connectées", explique l'intermédiaire.

L'action Swatch perdait 1% à 335,50 francs à 10h00 GMT sur alors que l'indice SMI des principales valeurs helvétiques cédait 0,3%.

Le marché suisse de l'horlogerie souffre de la baisse des achats des produits de luxe en Chine, conséquence du ralentissement de l'économie et de la campagne anti-corruption menée par Pékin, mais aussi en Russie et au Moyen-Orient en raison de la chute des cours du pétrole.

Les attaques de novembre à Paris ont également pesé sur l'activité des grandes marques du secteur en faisant baisser la fréquentation touristique de la capitale française, haut lieu du luxe mondial.

Avec ses 18 marques, de Flik Flak à Breguet en passant par Tissot et Longines, Swatch est présent sur tous les segments du marché de l'horlogerie, ce qui lui a permis à plusieurs reprises dans le passé d'amortir le choc des crises touchant certains d'entre eux.

(Michael Shields; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant