Suspension du professeur Lantieri, "star" de la greffe du visage

le
2
Le professeur Lantieri est surnommé la star de la greffe pour la première greffe totale du visage en France réalisée en 2010.
Le professeur Lantieri est surnommé la star de la greffe pour la première greffe totale du visage en France réalisée en 2010.

À compter du 1er juin, et pour une durée de six mois, le professeur Laurent Lantieri n'aura plus le droit d'exercer son activité. Le médecin pourra seulement assurer des consultations publiques, à l'hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, où il travaille, mais devra annuler toutes ses consultations privées. Le chirurgien français d'origine corse, réputé pour avoir effectué la première greffe totale de visage en France, le 26 juin 2010, sur un patient atteint d'une neurofibromatose de type I, a été suspendu pour avoir continué à exercer une activité privée dans les locaux de l'hôpital public. Cette sanction, infligée par l'agence régionale de santé (ARS), est rarissime, d'autant qu'il s'agit de la deuxième en quelques mois. Le début de l'affaire remonte à 2010, lorsque le chirurgien aurait refusé de payer la redevance dont il devait s'acquitter auprès du CHU Henri-Mondor de Créteil pour l'exercice libéral de son activité au sein de l'établissement. La redevance que le praticien a refusé de verser au CHU de Créteil est la contrepartie trimestrielle du droit pour les médecins exerçant dans le public de pouvoir effectuer des consultations privées dans les locaux de leur établissement. En échange de l'utilisation des services, des locaux et du matériel ou du personnel de l'hôpital par le médecin pour ses consultations privées, il doit verser 25 % (pour une consultation), 40 % (pour un acte de chirurgie) ou 60 % (pour un acte...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 17 mai 2014 à 17:02

    .../...Dans le cas présent, ce n'est pas à nous de juger un diffèrent semble t-il clairement établi entre un médecin et son directeur, quand il y a conflit, chacun utilise les moyens qu'il a sous la main, pour se défendre, il est une chose de faire le ménage, et une autre de rendre la justice...

  • M8252219 le vendredi 9 mai 2014 à 07:55

    morale:RADIN ET CIE, plus on a de fric plus on devient pingre