Suspension du parti l'ex-président Compaoré au Burkina Faso

le
0

OUAGADOUGOU, 15 décembre (Reuters) - Le gouvernement de transition du Burkina Faso a annoncé lundi la suspension temporaire du parti politique de l'ancien président Blaise Compaoré et de deux groupes politiques alliés qui le soutenaient lorsqu'il était au pouvoir. Après avoir passé 27 ans à la tête de l'Etat, Blaise Compaoré a fui son pays en octobre face à d'importantes manifestations contre sa tentative de modifier la Constitution afin de briguer un troisième mandat présidentiel. Le ministère de l'Administration territoriale et de la Sécurité a indiqué que le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de Compaoré, ainsi que l'ADF-RDA, troisième parti du pays, et le groupe politique Fedap-BC menaient des "activités incompatibles avec la loi constituant la charte des partis et formations politiques". Le ministère a précisé que cette suspension était temporaire. "La sanction ne peut pas excéder trois mois et les partis peuvent contester la décision devant le tribunal administratif", a dit Sadou Sidibé, secrétaire général du ministère. Le lieutenant-colonel Isaac Zida, commandant la garde présidentielle, s'était proclamé chef de l'Etat avant de remettre le pouvoir à un gouvernement civil qui doit conduire le pays à des élections générales l'an prochain. (Mazthieu Bonkoungou; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant