Suspectés de terrorisme, ils sont privés de leur passeport

le
1
Le gouvernement britannique a déchu de leur nationalité une vingtaine de binationaux suspectés d'activités terroristes. Deux d'entre eux ont depuis été tués par des drones américains.Correspondant à Londres

En février 2012, quatre militants islamistes supposés sont tués dans l'attaque d'un drone américain en Somalie. Parmi eux, Mohamed Sakr, est présenté comme un «Égyptien de haut niveau». Il détenait bien un passeport égyptien, mais il était né au Royaume-Uni où il avait vécu avant d'être privé de sa nationalité britannique sur ordre du ministère de l'Intérieur en septembre 2010.

Le même sort a été réservé à Bilal al-Berjawi, citoyen britannico-libanais, tué l'an dernier de la même manière en Somalie juste après avoir appelé sa femme en Grande-Bretagne pour la féliciter de la naissance de leur fils. Selon sa famille, l'armée américaine avait pu le localiser grâce à cet appel depuis son portable. Lui aussi avait été privé de son passeport britannique en...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • farouxfr le vendredi 1 mar 2013 à 16:44

    Si notre gouvernement avait le courage de prendre des décisions identiques...!