Surveillance : le Congrès américain laisse le champ libre à la NSA

le
0
Un sénateur républicain voulait encadrer le programme de surveillance des Américains mise en place par l'Agence de sécurité nationale. Sa proposition s'est heurtée au refus de la Chambre des représentants.

L'onde de choc née de la révélation des programmes de surveillance de l'Agence de sécurité nationale (NSA) n'a pas fait trembler le Congrès américain. La Chambre des représentants a rejeté ce mercredi un amendement visant à encadrer le programme permettant la collecte de données téléphoniques de millions d'Américains. Explications.

En juin dernier, le Washington Post et le Guardian révèlent l'ampleur du système de surveillance mis en place par les autorités américaines au nom de la lutte contre le terrorisme. Une véritable hydre à deux têtes. D'un côté, le programme Prism: il permet à la NSA d'accéder accès aux serveurs de neuf géants américains d'Internet pour y surveiller les activités d'étrangers. Microsoft, Facebook et Google partici...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant