Sursis judiciaire pour l'avion Skylander

le
0
SURSIS JUDICIAIRE POUR L'AVION SKYLANDER
SURSIS JUDICIAIRE POUR L'AVION SKYLANDER

STRASBOURG (Reuters) - La société Star Aircraft, qui développe un projet d'avion bi-turbopropulseur de 19 places en Lorraine, a été placée jeudi en redressement judiciaire, a-t-on appris auprès du tribunal de commerce de Briey (Meurthe-et-Moselle).

Le tribunal a fixé la période d'observation à six mois, avec un prochain rendez-vous le 15 novembre, ce qui pourrait laisser le temps à l'entreprise de trouver des partenaires.

A la veille du jugement, le gouvernement a débloqué 1,8 millions d'euros de crédit d'impôt recherche en faveur de l'entreprise, a précisé à Reuters Jean-Yves Le Déaut, député socialiste de Meurthe-et-Moselle et vice président de la Région Lorraine, en charge du développement économique.

"C'est un bon dossier industriel. Maintenant, la balle est dans le camp de Serge Bitboul", PDG de Sky Aircraft et de sa maison mère, Geci International, une société aéronautique cotée en Bourse, a-t-il ajouté.

Sky Aircraft, qui emploie 173 personnes sur l'ancienne base aérienne de l'Otan de Chambley (Meurthe-et-Moselle), a obtenu du gouvernement la promesse d'une aide de 60 millions d'euros, via Le Fonds stratégique d'investissement et le Grand emprunt, sous réserve que l'entreprise trouve un partenaire industriel.

Son installation a été appuyée par le Conseil régional de Lorraine qui lui a accordé une avance remboursable de 20 millions d'euros, gagée sur Geci international.

L'avionneur a annoncé 36 commandes fermes pour le futur Skylander, un avion rustique, doté d'une autonomie de 2.000 kilomètres, capable de se poser sur des pistes courtes et d'emmener trois tonnes de fret.

Les études sont actuellement achevées et la première livraison d'un appareil pourrait est prévue en 2015, selon des informations obtenues auprès du comité d'entreprise.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant