Surprise, les jeunes aiment beaucoup les SCPI

le
7

Quand les logements sont trop chers et que les moins de 35 ans ne peuvent pas s’offrir leur résidence principale, la pierre papier leur offre l’opportunité de mettre un pied dans le marché immobilier, en profitant des taux de crédit attractifs.

Un placement méconnu, d’ordinaire davantage proposé aux quinquas pour préparer une retraite qui approche à grand pas, peut-il vraiment séduire les moins de 35 ans? La réponse est oui, curieusement, selon le dernier baromètre de l’épargne immobilière, réalisé par Opinion Way pour le groupe Perial, qui gère notamment des SCPI (Société civile de placement immobilier) .

Ces sociétés, dont les épargnants peuvent acheter des parts, sont propriétaires le plus souvent de bureaux et de commerce qu’elles louent. Elles peuvent ainsi reverser aux souscripteurs leur quote-part des loyers, avec une rentabilité nettement supérieure à celle de l’immobilier d’habitation. L’an dernier, le rendement moyen des SCPI a encore atteint 4,85%, avant fiscalité, malgré une lente érosion ces dernières années.

Plus d’un tiers des jeunes prêts à souscrire

«Spontanément, les jeunes avouent en général ne pas connaître ce placement, qui a un vrai déficit d’image» reconnaît Isabelle Bellin, la directrice marketing de Perial. «Mais, lorsqu’ils le découvrent, ce sont eux, parmi toutes les classes d’âge, qui manifestent le plus fort intérêt, surtout lorsqu’ils vivent dans des villes, où l’immobilier est cher, comme à Paris, et où il est difficile de réunir l’apport personnel nécessaire pour acheter sa résidence principale».

Si plus d’un tiers des jeunes (36%) sont prêts à investir sur des SCPI, c’est que, faute de pouvoir s’offrir leur premier appartement, ils y voient une bonne façon de profiter des prêts immobiliers très bon marché, puisque l’acquisition de parts de SCPI se finance couramment à crédit. «Ils se disent aussi que c’est un premier pas, une opération qui les aidera à disposer un jour d’un apport personnel suffisant pour acheter enfin leur logement» indique Isabelle Bellin.

Si aujourd’hui, seuls 6% des clients de Perial ont moins de 35 ans, ce baromètre ouvre de nouvelles pistes aux distributaires et gestionnaires de ce placement très en vogue depuis quelques années. Certains sites qui proposent aux épargnants de les aider à choisir se présentent même ouvertement comme dédiées aux jeunes, comme Francescpi.com.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 il y a 11 mois

    Des faits: des parents lointains avaient investi dans des SCPI; lorsque le marché a commencer à baisser ds les années 90/2000, ils ont souhaité sortir pour protéger leur retraite! Pas de marché secondaire régulé de vente/achat de parts de SCPI; ce sont les promoteurs de ces produits (des financiers), qui sont seuls juge et partie, et donc qui fixe le prix de la liquidité, donc du rachat des parts. Beaucoup ont désenchanté car pour vendre leurs parts des décotes de 30 à 50% ont été appliquées

  • mlemonn4 il y a 11 mois

    Et tout cela dans le meilleur des mondes; il faut savoir que les perspectives de plus values sur l'immobilier sont faibles car il est déjà très cher! il y a même un risque de baisse des prix car je rappelle nous sommes en déflation, (mot banni); mais on sait qu'en France nous avons une économie administrée qui pollue la loi des marchés; quoiqu'il en soit, dans un monde en déflation, même si les prix de l'immobilier risquent de baisser, il est encore préférable d'investir dans le dur (refuge).

  • mlemonn4 il y a 11 mois

    Vous savez, l'immobilier c'est comme les femmes, loin des yeux loin du coeur! Cela vaut autant pour les hommes que les femmes! Pour moi, il est préférable de faire de l'immobilier en dur et de le gérer soi-même en prenant des précautions quand on peut le faire, qu'investir da la pierre papier dont on délègue la gestion aux banque/organismes financiers qui vous font tjrs miroiter l'avantage fiscal mais jamais les couts de frottement nombreux et conditions de sortie qui grèvent la rentabilité !

  • M5857919 il y a 11 mois

    @Mlemonn4, Votre avis m'intéresse, vaut il mieux investir dans de l'immobilier physique ?Je me dis que la SCPI n'est pas faite pour de la plus value ? Pouvez vous nous donner des faits ? et non une diatribe :)MerciNB : je cherche à placer en SCPI et je suis jeune :)

  • mlemonn4 il y a 11 mois

    Encore de pauvres naïfs qui n'auront que les yeux pour pleurer le jour où ils voudront récupérer leur mise car les banksters auront profité du magot et ils ne leur restera que des miettes !! La pierre papier, un piège financier qui coûte très cher en termes de coût d efrottement, garantie et liquidités, au point de vous faire perdre toute la plus value ou rendement que vous pourriez espérer sur la épriode d'investisssment !!! Avec la bénédiction de notre caste technocratique !

  • M5857919 il y a 11 mois

    Francescpi, des gens très sérieuxNB: je ne suis pas actionnaire de cette société

  • M8813153 il y a 11 mois

    le jeune est une proie facile, jusqu'au jour où il va se révolter.