Surfacturation : une consultation est lancée

le
0
Les consommateurs qui trouvent leur facture de gaz ou d'électricté excessivement élevée pourront désormais témoigner sur un site internet. Leurs contributions viendront étoffer le rapport du médiateur de l'énergie sur la surfacturation.

L'ouverture d'une grande consultation sur les problèmes de surfacturation de l'électricité avait été annoncée fin août, c'est désormais chose faite. Les clients qui estiment que leur facture de gaz ou d'électricité a été surévaluée peuvent témoigner sur un site Internet ou par téléphone au 0810.112.112. «Les témoignages reçus, dont les données personnelles resteront strictement confidentielles, enrichiront l'analyse et les positions du rapport», assure Denis Merville, le médiateur de l'énergie dans un communiqué.

Celui-ci a été chargé par le ministre de l'Ecologie, de l'Energie et du Développement Durable, Jean-Louis Borloo, d'établir un rapport dressant l'état des lieux de la facturation du gaz et de l'énergie. Dans sa lettre de mission, le ministre expliquait la nécessité d'un tel rapport estimant que «les questions soulevées par les consommateurs sur leurs factures de gaz naturel ou d'électricité, récemment relayées par la presse, ne peuvent rester sans réponse».

Depuis juin, la polémique enfle autour du cas GDF Suez, accusé de surfacturer depuis les années 80, environ 140.000 foyers ayant souscrit des contrats dits «forfaits cuisine», un forfait restreint aux usages de la cuisine. GDF Suez ne rembourserait le trop-perçu qu'en fin d'année, afin de se constituer une trésorerie. Ces accusations ont été fermement démenties par le groupe d'énergie français.

Le rapport devrait faire la lumière sur l'ensemble des problèmes soulevés par les usagers et ce quelque soit leur fournisseur de gaz naturel ou d'électricité. La lettre de mission de Jean-Louis Borloo recommande de «procéder à une consultation publique, notamment auprès des fournisseurs, distributeurs et associations de consommateurs».

Des recommandations du médiateur sur toute une série de litiges peuvent déjà être consultées sur le site. Quant au rapport final, il devrait être achevé fin octobre au plus tard.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant