Surf en ligne : des parents vigilants et des adolescents prudents

le
0
47% des adolescents ont un contrôle parental installé sur chacun des appareils qu'ils utilisent pour accéder à internet. David Davis/shutterstock.com
47% des adolescents ont un contrôle parental installé sur chacun des appareils qu'ils utilisent pour accéder à internet. David Davis/shutterstock.com

(Relaxnews) - Une majorité de parents surveille l'activité de leurs adolescents sur le Web, selon une étude sur le comportement des adolescents sur internet publiée par McAfee. Malgré cela, un tiers des 13-17 ans serait exposé à des contenus pour adultes.

D'une manière générale, les parents font confiance à leurs adolescents en ce qui concerne leurs usages liés au Web. S'ils sont 57,50% à avoir déjà eu une discussion avec eux sur les dangers de la toile, 47% avouent avoir installé un logiciel de contrôle parental sur les appareils utilisés par leurs adolescents. D'autre part, 26% des parents ont déjà demandé le mot de passe du mobile de leurs enfants, pour pouvoir surveiller leurs activités en ligne.

A l'aise avec l'outil informatique, les adolescents arrivent toutefois à déjouer la surveillance parentale : 36% pensent à vider régulièrement l?historique de leur navigateur, 20,5% ont déjà créé une adresse e-mail non connue de leurs parents et 7% ont réussi à désactiver le système de contrôle parental. Au final, 13,5 % des adolescents ne disent pas à leurs parents ce qu'ils font en ligne, car ils savent que ces derniers n'approuveraient pas.

Un adolescent sur trois a été exposé à du contenu pornographique

Les jeunes de 13 à 17 ans sont une grande majorité (74%) à penser qu'il est dangereux de publier une photo d'eux en ligne. Cela explique qu'ils ne sont qu'un sur dix à déclarer le faire. De la même manière, 79% d'entre eux pensent qu'il est dangereux de publier leur adresse e-mail en ligne, alors qu'ils sont 25% à le faire.

En ce qui concerne l'accès à du contenu pornographique, 29% des parents pensent que leurs enfants ont déjà connu ce type d'expérience. En réalité, ils sont 34% à avouer avoir déjà eu accès à de telles images, soit via des spams (31,9%) ou en cliquant sur une publicité (14,5%). Seulement 12% auraient intentionnellement recherché ces contenus.

Aujourd'hui, 61% des ados européens de 13 à 17 ans passent en moyenne entre une et trois heures par jour en ligne.

L'étude a été réalisée en octobre 2012, sur un échantillon de 200 parents et 200 adolescents âgés de 13 à 17 ans, tous issus de six pays européens (Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Italie et Pays-Bas).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant