Sûreté nucléaire : le bilan de la France changé en 3 jours

le
0
La Commission européenne a publié jeudi son rapport sur les «stress tests» nucléaires. La «note» de la France s'est améliorée par rapport à la version publiée lundi par Le Figaro .

Gunther Oettinger, le commissaire européen chargé de l'Énergie, a présenté jeudi à la presse le rapport faisant la synthèse des évaluations de sûreté («stress tests») menés sur 132 réacteurs nucléaires en service dans l'Union européenne pour tirer les leçons de Fukushima. La version définitive de cette «communication» diffère sur plusieurs points avec celle, «de travail», révélée lundi par «Le Figaro». En particulier, plusieurs «mauvais points» adressés aux centrales françaises ont disparu dans la version officielle.

Un tableau récapitule, à la fin du rapport, pour chacun des 132 réacteurs européens s'il satisfait ou non à onze critères retenus. Une petite croix indique qu'il y a insuffisance sur un critère. Un exemple: dans la version de travail, les centrales de Chooz et de Civaux avaient une croix dans la colonne correspondant à une insuffisance des procédures d'urgence. Ces croix ont disparu. Autre exemple: les instruments de mesure de tremb

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant