Sûreté aérienne : les failles d'un système

le
0
Selon nos informations, 30% des armes passent les barrages filtrants dans les aéroports contre 70% en 2005.

Les contrôles de sécurité dans les aéroports se sont considérablement renforcés depuis les attentats du 11 septembre 2001. Pourtant, le système a encore des failles, comme l'a révélé ce jeudi soir le reportage de nos confrères de France 2. Des journalistes peuvent faire passer des armes au poste d'inspection filtrage d'un aéroport. Avant eux, la police de l'air et des frontières (PAF) avait fait passer huit dagues de combat en 2006. Cet exercice, des agents de la Commission européenne le font tous les ans dans les aéroports du Vieux Continent.

Cet audit annuel des systèmes de sûreté, dont le contenu a été révélé au Figaro, arrivait au résultat inquiétant de deux armes passées avec succès pour une interceptée en 2004 et 2005 dans des aéroports de premier rang tels que Paris Charles-de-Gaulle, Amsterdam ou encore Francfort.

Aujour­d'hui, le taux n'est plus de 70% de succès mais de 70% d'échec pour ceux qui veulent faire passer illégalement des armes. U

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant