Surendettement : le registre national des crédits

le
0

Alors que le marché de l'immobilier traverse une crise en France, on observe un ralentissement dans la hausse des loyers engagée ces dernières années. Explications.

Tendance à la baisse ou stabilisation

Les loyers étaient orientés à la hausse, ces dernières années. Mais une étude réalisée fin mai 2013 par l'Observatoire des loyers CLAMEUR (Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux) révèle une orientation à la stabilisation, voire à la baisse.

En moyenne, la hausse des loyers en France sur l'année est de 0,5 %, alors que les prix à la consommation ont progressé quant à eux de 1 %, selon les chiffres de l'INSEE. Pour le marché des studios et une pièce, représentant 23,3 % des biens immobiliers loués, une baisse du montant des loyers est même enregistrée à 0,4 %.

Un marché locatif en crise

Cette stabilisation des prix est significative d'un marché locatif en crise. De fait, la mobilité résidentielle est en baisse. Plusieurs grandes villes françaises telles que Lille, Rennes ou Strasbourg ne sont pas en mesure de répondre à la demande locative. Par ailleurs, le nombre d'investisseurs dans le secteur est en baisse.

Des mesures gouvernementales

Pour aider à la reprise du marché, protéger les particuliers et encourager les investisseurs, le gouvernement a décidé de mettre en place différentes mesures. L'encadrement des loyers permet de plafonner les loyers après le départ d'un locataire. La sécurisation des bailleurs est également étudiée, pour rassurer les propriétaires tout en facilitant l'accès à la location.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant