Sur un pied d'égalité

le
0
Sur un pied d'égalité
Sur un pied d'égalité

C'est le match des égaux. Même nombre de points en championnat (7), mêmes difficultés dans le jeu, mêmes soucis avec des stars en méforme : le PSG et Arsenal présentent d’étonnantes similitudes à l’heure de s’affronter et de débuter dans cette Ligue des champions. Les causes de ces tâtonnements ne sont pas identiques. Paris a changé d’entraîneur cet été et peine à assimiler les préceptes encore flous de la méthode Emery, quand Wenger officie depuis vingt ans à la tête des Gunners. Donc, à moins de se muer en pythie, ces entames délicates rendent aléatoire toute tentative de lecture anticipée du résultat final, comme du contenu de cette rencontre.

 

Le club parisien, dont le dernier succès remonte au 21 août face à Metz (3-0), ne s’avance pas triomphant. Mais on se souvient d’un PSG en souffrance et privé d’Ibrahimovic qui, le 30 septembre 2014, avait fait capituler le Barça de Messi (3-2) en s’appuyant sur sa motivation plus que sur son talent. C’est un des souhaits d’Unai Emery, l’entraîneur parisien.

 

« Je pense que l’équipe va réagir, ce sera un grand match tactique, prévient le coach basque. On a besoin de temps pour réussir, mais en football, le temps est toujours réduit même si je suis convaincu qu’on va s’améliorer. » Celui qui n’est pas encore menacé, mais voit son statut fragilisé, a décidé hier de s’exprimer en espagnol quand il s’est agi de faire passer des messages et de répondre aux critiques. Une manière de ne pas ajouter de la confusion au manque de lisibilité de son projet de jeu. Car certains ont beau parler d’une saison de transition pour le PSG, les ambitions de l’actionnaire qatarien sont toujours aussi élevées. C’est d’ailleurs l’autre trait d’union entre Paris et Arsenal. Celui reliant deux clubs qui visent un premier titre en Ligue des champions et aspirent à s’émanciper de leur statut intermédiaire, pour entrer dans la cour des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant