Sur un air de candidature en 2017, Hollande promet une baisse du chômage

le
1
Sur un air de candidature en 2017, Hollande promet une baisse du chômage
Sur un air de candidature en 2017, Hollande promet une baisse du chômage

Ca ressemble à une promesse et à une annonce à venir. François Hollande s'est une nouvelle fois engagé mercredi sur une «inversion de la courbe du chômage» d'ici la fin de l'année.

 

«Nous aurons une inversion de la courbe du chômage, mais c'est vrai que le chômage reste à un niveau élevé. Cela veut dire qu'il va falloir continuer la politique que j'ai engagée», a expliqué le président de la République, interviewé sur TF1 et France 2 à l'occasion du 14 juillet.

 

Le président de la République avait promis en 2013 l'inversion de la courbe du chômage, mais celle-ci s'est depuis fait attendre. Le 29 juin, dans Les Echos, François Hollande avait estimé qu'il y avait «bien une reprise en France et un début d'inversion de la courbe du chômage». «C'est un fait indiscutable. Notre croissance sera supérieure à 1,6% cette année, ce qui nous permettra de créer au moins 200.000 emplois», avait-il ajouté.

 

 

 

Le président, qui a lié sa candidature à l'inversion de cette courbe, pense-t-il avoir gagné son pari et prépare-t-il sa campagne pour 2017 ? C'est là la seconde étape de son raisonnement, qu'il a maintes fois martelé. Puisqu'il conditionne son éventuelle candidature à la baisse du chômage et puisqu'il est persuadé que le chômage va baisser d'ici la fin de l'année, son intention fait peu de doute...

 

Toujours est-il qu'il a refusé de se prononcer clairement ce jeudi lors de son interview. Mais il a une nouvelle fois joué le refrain du «ça va mieux», tout en défendant son bilan. «Ce que je pense c'est que les choix que j'ai faits étaient les bons. Ce que je pense, c'est que la stratégie que j'ai donnée au pays, améliorer la situation des entreprises, ne rien faire qui puisse altérer le modèle social, ne pas prendre sur les droits des salariés tout en permettant aux entreprises d'investir, oui c'était le bon cap, et je pense qu'il faut le suivre», a-t-il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 5 mois

    Comme dit le proverbe il n'y a que les .. qui ne changent pas d'avis, au moins sur point on ne peut pas dire qu'il change d'avis...donc c'est un .....