Sur les quais, des commerçants partagés

le
0

Hier après-midi, la totalité des commerçants rencontrés sur le quai de la Mégisserie craignent, avec la rentrée et la fermeture des berges, l'augmentation de la pollution et des coups de klaxons : « Ça va être insoutenable, tant au niveau de la pollution sonore que des gaz d'échappement, alerte Olivier, bouquiniste depuis trente-cinq ans. Le quai est déjà embouteillé une grande partie de la journée. Avec la fermeture de la voie, ce sera en continu. Et sans contrepartie. Aujourd'hui, Paris Plage par exemple ne nous apporte que peu de clients. » Pour le patron du Reynou, une brasserie en face : « Il y aura plus de voitures, plus de bruit et donc moins de gens sur nos terrasses, assure Sébastien. En ce moment, avec les fenêtres ouvertes, on retrouve une couche de poussière noire sur nos verres en fin de journée. Demain, ce sera pire. Parce que la ville n'a pas suffisamment renforcé les transports en commun et un parking à la journée est trop cher. »

 

Vers le pont Neuf, le magasin d'ameublement la Boutique, on est plus mitigé. « Peut-être aurons-nous plus de clients ? Ils seront dans les bouchons et auront le temps de nous voir, ça nous fera une bonne publicité ! sourit Lidia, une vendeuse. Lorsque la ville a testé la fermeture des berges et du quai, nous en avions eu beaucoup plus. Mais il faisait beau, et il y avait un côté exceptionnel... » Même indécision du côté du Sarah-Bernhardt : « Ça ne me dérange pas, assure Franck, le directeur. Cela va drainer du monde et une zone piétonne dispose d'une ambiance cosy, agréable. Mais si la transition est mal gérée, ce ne sera sympa ni pour les clients ni pour les employés. » Le patron du Mistral, lui, se prend à rêver : « Pourquoi ne pas avoir fait l'inverse ? Piétons en haut et voitures en bas, suggère Jean-Christophe. Le cadre est idéal, ici. Prendre un café avec une vue sur de Notre-Dame à la tour Eiffel, c'est formidable. A la place, ils vont nous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant