Sur le Web, les cheminots sortent des rails

le
0
Via leurs blogs et leurs comptes Twitter, des conducteurs de train font découvrir les coulisses de la SNCF. L'entreprise tolère ce mouvement mais travaille à la rédaction d'une charte de bon usage des réseaux sociaux.

Le voyageur ne connaît d'eux qu'une voix dans un haut-parleur, une silhouette qui se dessine à travers la fenêtre de la cabine de commande. Mais, sur Internet, «on ouvre en grand la porte de la cabine», raconte Patrick, 25 ans, @conducteurdetrains sur Twitter. Cette vingtaine de cheminots connectés expliquent pourquoi ils sont obligés de ralentir quand le train est en avance, ou de rouler tout doucement à proximité de certaines gares, confient à leurs milliers de followers ce qu'ils ressentent lors d'un «accident voyageur».

Ils font aussi partager la solitude des chambres d'hôtel aux quatre coins de France, postent des photos du repas du 1er janvier pris en solo dans un local de pause, du stress des jours de neige, ou encore leur tristesse...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant