Sur le web, l'UMP cherche la stratégie gagnante pour 2012

le
0
Face à l'échec de son réseau social, «Les Créateurs de Possibles», le parti de Jean-François Copé veut tout remettre à plat pour combler le retard pris sur le PS et sa «Coopol».

Ce devait être le match des réseaux sociaux politiques : à gauche, la «Coopol» du PS ; à droite, les «Créateurs de Possibles» de l'UMP. Lancés en janvier, les deux sites promettaient deux visions différentes du web communautaire. La Coopol se présentait comme un outil militant, d'abord conçu pour faciliter l'organisation des tractages, des réunions ou des collages d'affiches. Les Créateurs, eux, devaient promouvoir une nouvelle forme de démocratie participative, en permettant aux internautes de suggérer ou de soutenir des propositions politiques.

Un an après leur lancement, le bilan est sans appel : même à l'UMP, des cadres concèdent volontiers que la plateforme socialiste a remporté, haut la main, la rencontre. «En 2007, on était bien meilleurs que le PS sur le web. Aujourd'hui, on est loin derrière», constate amèrement un élu de la majorité, bien au fait des questions numériques. «L'UMP a cru que mettre énormément d'argent dans ce site suffirait à le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant