Sur la route, jamais sans mon éthylotest

le
0
À partir du 1er juillet, cet accessoire devra se trouver à bord de chaque véhicule. Un petit pas face à un grand fléau.

La voiture va s'enrichir d'un nouvel accessoire, un éthylotest, juste avant les grandes migrations estivales. À partir du 1er juillet, tout conducteur devra en effet justifier de la possession d'un «alcootest» dans la boîte à gants de son véhicule, sous sa selle s'il pilote une moto ou un scooter (seuls les cyclomotoristes ne sont pas concernés par cette mesure). Quelques mois sont tout de même laissés aux automobilistes pour s'équiper. La carence de cet équipement ne sera sanctionnée qu'à partir du 1er novembre prochain, par une amende de onze euros.

Un bon vieil alcootest chimique

L'idée n'est pas neuve: une mesure identique avait déjà été votée en 1971, mais elle était restée inappliquée. Comme il y a quarante ans, un bon vieil alcootest chimique, d'un coût inférieur à 2 euros, et probablement gratuit s'il est utilisé comme support publicitaire, fera l'affaire, s'il n'est pas périmé. Les textes officiels précisent en outre que le conducteur d'un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant