Sur la route Damas-Beyrouth : trois barrages et un palais d'émir

le
0
REPORTAGE - Trois obus ont explosé madi près d'un palais du président Bachar el-Assad à Damas, non loin de la route entre la capitale et la frontière libanaise qu'empruntent les réfugiés fuyant la guerre.

Envoyé spécial à Damas

Trois obus ont explosé mardi à Damas dans le quartier de Mouhajerin. Aucun blessé n'a été recensé, et il n'est pas sûr que Bachar el-Assad se trouvait dans son palais tout proche au moment de l'attaque. Le raïs syrien possède en effet aussi une résidence dans le quartier de Rawda, en plus de son palais sur le mont Qassioune, qui domine la route stratégique vers le Liban.

Pour de nombreux Syriens, ces quarante kilomètres entre Damas et la frontière libanaise sont la seule porte de sortie d'un pays ravagé par la violence. Les accès à la Jordanie voisine, ainsi qu'à l'aéroport de Damas à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale, sont dangereux, les rebelles tenant de larges secteurs autour de ces tronçons ro...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant