Sur l'immigration, Royal se démarque une fois encore du PS 

le
0
La candidate aux primaires ne veut pas laisser au FN la défense de la nation et mène la bataille pour le vote populaire.

Elle veut défendre le peuple. Dans tous les sens du terme. L'oreille tendue vers les catégories populaires en colère, Ségolène Royal a choisi un axe de campagne qui fera grincer des dents à gauche : fierté pour les symboles nationaux, fermeté sur l'immigration. Chacun son style, commente-t-on au PS. Alors qu'en 2007, la présidente de Poitou-Charentes avait suscité la polémique en voulant se réapproprier le thème de la nation, cette fois, les socialistes banalisent. «Chacun dans une campagne peut plus ou moins mettre en avant tel ou tel symbole» , a commenté David Assouline dimanche, lors du point presse du parti.

Pourtant, Ségolène Royal a pris le contre-pied du PS dans un domaine sensible. Alors que la gauche observe avec compassion les révolutions arabes, elle a choisi de tenir un discours dur. «Je pense que nous ne devons pas faire d'exception au principe de refus d'une immigration illégale» , a déclaré la semaine dernière l'ancienne candidate de 2007. Si l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant