Suppression de l'ISF : Valls tacle Macron

le
7
Il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF, estime Emmanuel Macron.
Il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF, estime Emmanuel Macron.

C'est ce que l'on appelle un « marqueur » de gauche. Pourtant, le ministre de l'Économie vient de prôner, dans les colonnes de la revue Risques - titre de référence de la profession de l'assurance -, la suppression du très symbolique ISF. Un sujet politiquement explosif à gauche. Créé en 1989, l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) avait succédé à l'IGF (impôt sur les grandes fortunes) instauré par François Mitterrand en 1981, puis abrogé par Jacques Chirac durant la cohabitation.

Favoriser le risque

« Je pense que la fiscalité sur le capital actuelle n'est pas optimale », explique le ministre de l'Économie, dans un savant exercice de circonvolution linguistique. « Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF. » Le message est d'autant plus clair qu'en février dernier, Emmanuel Macron avait déjà critiqué l'ISF, qu'il voit comme un frein au financement de l'innovation en France : « L'ISF pose problème, nous devons prendre des mesures pour favoriser l'investissement des business angels », avait-il en effet déclaré devant l'association française des éditeurs de logiciels. Pour mémoire, l'ISF est actuellement payé par les contribuables dont le patrimoine net taxable en France et à l'étranger est supérieur à 1,3 million d'euros. Dans cet entretien à Risques, Emmanuel Macron attaque...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga il y a 8 mois

    Un seul mot...taxons, taxons le citoyen qui est l'esclave moderne des dictaures démocratiques..... plus de 50% des revenus ont ponctionnés par les soit-disant democrates.

  • frk987 il y a 8 mois

    Ce pauvre Manolo est vraiment l'hidalgo paumé dans le monde moderne. fait bien la paire avec le menteur du Bourget, deux na zes assemblés, devraient se marier.....au moins que le mariage pour tous aient deux adeptes !!!!!

  • M5997716 il y a 8 mois

    conclusions: 1) les actions sortiront bientôt de l'assiette de l'ISF et 2) les droits de succession passeront à 50% pour la tranche max et 3) l'abattement tepa/pme pour IR et ISF augmentera significativement

  • M3182284 il y a 8 mois

    La stratégie du PS, incapable d'enrichir ses clients , est de montrer des punitions envers ceux jalousés par les électeurs de gauche : en ce sens, l'isf est un marqueur de gauche : impuissant à la prospérité mais efficace à travers le nivellement par le bas, et l'immigration.

  • Newinks il y a 8 mois

    L'un représente déjà le passé, l'autre est ambitieux et sait communiquer mais s'applique à mettre en place une politique inefficace...on est bien parti.

  • d.e.s.t. il y a 8 mois

    Valls trop vexé de voir quelqu'un qui comprend l'économie, alors que lui ne sait que donner des coups de menton dans le vide! Pitoyable, ce gouvernement qui tape sur le plus intelligent d'entre eux, et de loin!

  • MIKE3000 il y a 8 mois

    Poor manu, ( avec une minuscule) ...