Supporters OM/PSG : comment ont-ils vécu le Classique ?

le
0
Supporters OM/PSG : comment ont-ils vécu le Classique ?
Supporters OM/PSG : comment ont-ils vécu le Classique ?

Dimanche soir, OM-PSG a réuni 2,75 millions de téléspectateurs devant leur poste. Parmi eux, des milliers de personnes qui ont tour à tour tremblé, vibré, pleuré et surtout chambré leur adversaire du soir. On refait le match.

  • Avant-match : Un tifo se déploie dans la Vélodrome
    PSG : Tu te dis que c'est mignon, ces Marseillais qui se décarcassent pour faire un joli tifo le jour où ils vont perdre tout espoir de titre. On fête les défaites, nous ? Bah non.
    OM : Ça, c'est de la ferveur ! C'est pas le Parc des Princes où Patrick Bruel et Enrico Macias se battent pour être assis à côté de Nasser et où les bobos viennent crier "Zlatan" une fois en 90 minutes. Parce que c'est hype.

  • 3e : Ibra s'écroule dans la surface après un contact avec Morel
    PSG : PÉNO, merde ! Et si Aulas avait raison ?
    OM : Depuis quand tu siffles un coup d'épaule à la 3e minute ?

  • 4e : André Ayew tacle sèchement Marco Verratti le long de la ligne de touche
    PSG : À quelques centimètres près, tu allais prendre ta bagnole en pleine nuit pour faire une Vendetta sur la famille Ayew. Même si Lorient, ça fait un peu loin de Paris.
    OM : Quel rage ce Ayew ! Si tu partais à la guerre, tu sais que Dédé foncerait en première ligne pour protéger ta vie.

  • 11e : Première occasion pour Pastore, qui croise trop sa frappe
    PSG : Javier, ta beauté n'a d'égale que ton jeu délicieux. Tu es pardonné mon enfant, il y en aura d'autres.
    OM : Le frisson. Heureusement, Pastore dribble mieux qu'il ne frappe.

  • 19e : Cavani, dans la surface, manque complètement sa frappe
    PSG : Un cri de rage, un cri de désespoir. Puis une idée de génie. Et si William Carnimolla s'occupait de remettre en confiance Edinson et Radamel Falcao dans un épisode spécial de Beau devant le but ?
    OM : 60 millions pour ça ? Même Giménez avait une meilleure frappe.

  • 30e : Gignac ouvre le score de la tête
    PSG : Devant le flot alarmant de textos des quelques connaissances pro-marseillaises que tu tolères, tu décides de passer en mode avion. De toutes les manières, t'as parié 1-2, donc pas de stress.
    OM : Pas de réponses à ton...






















  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant