Supporters : les dirigeants du foot aux abonnés absents ?

le
0
Supporters : les dirigeants du foot aux abonnés absents ?
Supporters : les dirigeants du foot aux abonnés absents ?

Le boycott par les instances du football des Assises du supportérisme, qui se sont déroulées mercredi 11 février au Sénat en présence du secrétaire d'État aux sports, n'est pas passé inaperçu. Ignorées par la LFP et la FFF, qui leur reprochent un manque de représentativité, les fédérations de supporters ont décidé de faire appel aux parlementaires pour être intégrées parmi les acteurs du monde du football.

Y a-t-il deux axes dans la gestion des supporters en France ? L'un serait guidé par la hantise de troubles à l'ordre public et le principe de précaution. Piloté par la place Beauvau, il verrait la Ligue de football professionnel (LFP) et la Fédération française de football (FFF) prendre directement consigne auprès de la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH). L'autre s'articulerait autour des efforts de deux fédérations nationales de supporters, le Conseil national des supporters français (CNSF) et l'Association nationale des supporters (ANS), pour avoir voix au chapitre, tant sur la gouvernance du football que sur les questions d'accueil du public dans les stades. À défaut d'être écoutés par les instances, elles mettraient un pied dans la porte laissée entrouverte par Thierry Braillard, le secrétaire d'État aux sports, et iraient chercher appui du côté des parlementaires, premiers représentants de leurs territoires et eux-mêmes potentiels supporters.
" L'argumentation évolue mais la finalité reste la même : pas de dialogue "
Les deuxièmes Assises du supportérisme qui se sont tenues mercredi 11 février au Sénat en présence du secrétaire d'État aux sports et de parlementaires de diverses sensibilités, mais en l'absence remarquée de représentants de la FFF, de la LFP et de l'UCPF (Union des Clubs Professionnels de Football), ont contribué à accréditer cette thèse. Et ce d'autant plus que la Fédération française de football accueillait dix jours plus tôt, le séminaire annuel de la DNLH. Un raoût que n'avait cette fois pas boudé Frédéric Thiriez, président de la LFP, et pour lequel Noël Le Graët, absent, avait pris soin d'enregistrer une intervention vidéo tout en se faisant représenter par son directeur de cabinet, Victoriano Melero, ainsi que le relatent nos confrères de la Grinta.

Pour justifier le boycott des Assises, les cabinets des deux présidents ont eu beau jeu, dans un courrier envoyé aux organisateurs le 18 décembre dernier, de reprocher aux supporters une...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant