Super G (H) : Jansrud est " gâté "

le
0
Super G (H) : Jansrud est " gâté "
Super G (H) : Jansrud est " gâté "

Kjetil Jansrud (NOR), champion olympique de super G « Je ne me sens pas vraiment à la hauteur d'être comparé avec eux (ndlr : ses compatriotes Kjetil Andre Aamodt et Aksel Lund Svindal) mais je me sens gâté d'être triple médaillé olympique. »Andrew Weibrecht (USA), vice-champion olympique de super G« C'est ma première course sans faute depuis longtemps. En franchissant la ligne, premièrement, j'étais content de ma manière de skier, et deuxièmement, content du résultat évidemment. Ma médaille à Vancouver remonte à quatre ans. Juste après j'ai été opéré. Cela a fait boule de neige. Ma blessure physique m'a affecté aussi mentalement. C'est difficile parfois de penser que vous pouvez encore revenir. »Bode Miller (USA), médaillé de bronze en super G« J'étais énervé d'avoir commis des fautes. Mais au final, je me sens chanceux que les centièmes soient de mon côté. Finir 6eme ou 7eme, cela aurait été douloureux pour moi. La descente était une occasion gâchée. Des fautes ont été faites, cela m'a coûté cher et cela me coûte cher encore aujourd'hui. Pour vous, les gars sur ce podium sont peut-être surprenants mais pas pour nous. En ski alpin, il y a beaucoup de choses qui peuvent faire la différence. Cette sixième médaille ? Cela me fait sentir vieux. »Jan Hudec (CAN), médaillé de bronze en super G« Je suis content d'avoir pris la médaille de bronze, content de figurer sur ce podium avec des gars qui skient incroyablement. Du moment que Bode me donne la moitié - du bronze -, cela me va. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant