Super Chelsea s'empare du trône

le
0
Super Chelsea s'empare du trône
Super Chelsea s'empare du trône

Monstrueux au Bridge, Chelsea a explosé Everton (5-0), qui n'a rien pu faire devant des Blues totalement métamorphosés depuis quelques semaines. L'équipe d'Antonio Conte prend la tête de la Premier League.

Chelsea FC 5-0 Everton FC

Buts : Hazard (19e, 56e), Alonso (20e), Diego Costa (42e), Pedro (65e)

Insensé. Époustouflant. Extraordinaire. Incroyable. Les superlatifs sont peut-être exagérés. N'empêche qu'ils manquent quand même pour tenter d'expliquer la mutation de ce Chelsea. Ceux qui ont suivi, de près ou de loin, les Blues en 2016 sont bien incapables de comprendre ce qu'il s'est passé à Londres ces derniers temps. En l'espace de quelques semaines, l'équipe d'Antonio Conte est passée de ridicule à irrésistible. Jusqu'à pointer, aujourd'hui, en tête de la Premier League devant Arsenal ou Manchester City. Oui, aujourd'hui, Chelsea est leader du championnat d'Angleterre.

Cette place - qui n'est que provisoire puisque les Gunners jouent demain -, Eden Hazard et ses coéquipiers la doivent à une performance encore une fois éblouissante, marquée par une sérénité impressionnante, une efficacité chirurgicale et un collectif désormais totalement rodé. Que la période cauchemardesque de José Mourinho semble loin... Dans la lignée de leurs quatre victoires précédentes sans prendre le moindre but en championnat, Diego Costa et ses potes ont détruit Everton, qui n'est pas non plus un candidat à la relégation, par la force de leur talent. Cinq buts à rien, un socle défensif hyper solide, un schéma offensif monstrueux, un clean sheet supplémentaire : Chelsea a tout simplement été largement supérieur à des Toffees encore sonnés par les coups reçus.

Trois frappes cadrées, trois buts


Après 20 minutes, la partie est déjà terminée. Muni de son 3-4-3 qui ne carbure qu'au succès, Chelsea commence fort et ouvre la marque par un exploit personnel d'Hazard. Quelle performance globale du Belge... Lequel est suivi 60 secondes plus tard par une transformation d'Alonso, l'un des symboles du renouveau londonien. Et tandis que les Toffees ne voient pas le jour, Diego Costa profite d'un corner pour reprendre son statut de meilleur buteur du championnat (volé quelques heures auparavant par Agüero) et achever son adversaire. À cet instant, l'arbitre n'a pas encore sifflé la pause, Everton n'a pas tiré une seule fois au but…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant